Prime

Quand un malentendu a bridé les derniers cris du V12 Ferrari

Par :

La dernière monoplace de la lignée des Ferrari équipées d'un moteur V12 était une machine redoutable. Elle aurait pu connaître davantage de succès encore si une innovation aérodynamique décisive n'avait pas été abandonnée pour des raisons de politique interne.

Le deuxième passage de John Barnard chez Ferrari s'est peut-être avéré moins fructueux en innovation et en matière de quête incessante pour concevoir la voiture parfaite, mais il a débouché sur l'une des voitures les plus élégantes des années 90 (ainsi qu'une autre qui l'était nettement moins) ainsi que sur une fin victorieuse pour le moteur V12 en Formule 1. Certains pensent même que mise dans d'autres mains, la 412 T2, avant-dernière Ferrari conçue par Barnard, aurait pu prétendre au titre…

Barnard avait quitté Maranello depuis deux ans et demi lorsqu'à l'été 1992, Niki Lauda a commencé à lui téléphoner. Dans un premier temps, Barnard avait demandé à son entourage de dire à Lauda qu'il n'était pas là. Ferrari était au plus bas avec sa F92A et de grandes manœuvres devinrent nécessaires. Luca di Montezemolo avait pris le contrôle et recruté Lauda comme consultant. Jean Todt allait bientôt être débauché chez Peugeot et instaurer un changement radical, mais dans l'immédiat, Lauda faisait marcher son carnet d'adresses, approchant des gens qu'il estimait énormément : Gerhard Berger pour piloter et John Barnard pour superviser la partie technique.

partages
commentaires
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
Mercedes : Red Bull "sera un adversaire bien plus fort" avec Pérez

Article précédent

Mercedes : Red Bull "sera un adversaire bien plus fort" avec Pérez

Article suivant

Un Alesi dans une Ferrari F1, trente ans après !

Un Alesi dans une Ferrari F1, trente ans après !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Jean Alesi , Gerhard Berger
Équipes Ferrari
Auteur Stuart Codling