Un "malentendu" entre Vettel et Räikkönen, Aston Martin bredouille

Aston Martin n'a pas inscrit le moindre point lors du Grand Prix d'Autriche, une première depuis Barcelone.

Le Grand Prix d'Autriche s'est drôlement terminé pour Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen dimanche. Un accrochage étonnant et assez violent les a envoyés dans les graviers alors qu'ils luttaient hors du top 10, ce qui a valu une pénalité de 20 secondes au Finlandais, jugé responsable de l'incident par les commissaires sportifs. Aucun des deux n'a donc inscrit le moindre point.

Interrogé sur l'incident Vettel estime qu'il s'agissait avant tout d'un "malentendu" en piste entre les deux anciens coéquipiers chez Ferrari. Alors qu'ils étaient côte à côte au virage 5, le contact provoqué par Räikkönen au niveau de l'arrière gauche de l'Aston Martin a provoqué leur perte.

"Je pense qu'il y a eu un malentendu", estime Vettel, qui a été classé 17e du Grand Prix en dépit de son abandon. "Je ne sais pas, j'étais à l'intérieur et je pensais être devant. Mais je ne sais pas, il faut que je regarde. Il faut que je parle avec Kimi mais je pense qu'il y a eu un malentendu. […] J'imagine qu'il ne m'a juste pas vu devant lui. J'étais bien sorti du virage 4 et je prenais de l'avance sur Kimi, à droite, lorsque nous avons abordé le virage 5. Je ne pense pas qu'il y avait une quelconque intention de sa part."

Lire aussi :

La double manche autrichienne aura quoi qu'il en soit mis un sérieux coup d'arrêt à la progression du quadruple Champion du monde, qui n'aura pas ramené le moindre point. Pourtant les qualifications laissaient entrevoir de belles choses malgré une pénalité de trois places infligée à Vettel pour avoir gêné Fernando Alonso. Parti 11e avec les pneus tendres, il a toutefois subi les contraintes d'une stratégie à deux arrêts peu efficace car impliquant du trafic.

"J'étais coincé dans le trafic donc ce n'était pas génial, puis à un moment donné, ceux qui étaient en mediums allaient plus vite", déplore Vettel. "Je ne crois pas que c'était si mal, dans la voiture ça allait. L'équilibre était correct, mais j'imagine que nous n'avions pas le rythme nous permettant de nous battre pour des points."

Alors qu'Aston Martin restait sur quatre Grand Prix consécutifs terminés dans les points, l'écurie britannique a enregistré un zéro pointé qu'elle n'avait pas connu depuis le Grand Prix d'Espagne. Car Lance Stroll a lui aussi vécu une course compliquée, achevée au 13e rang.

"Ce n'est pas la course que nous espérions", convient le Canadien. "Je crois qu'il est évident, avec le recul, que partir en pneus tendres n'était pas idéal, même si nous avons réussi à nous maintenir dans la lutte pour les points lors de la première phase de course. Lorsque nous avons fait notre premier arrêt pour chausser des pneus durs, nous sommes ressortis avec un peu de trafic. Face à des voitures avec des stratégies et des pneus différents, nous avons perdu du temps et nous n'avons pas tiré profit du pic de performance des pneus dans le deuxième relais."

Aston Martin a précisé après la course que Stroll avait également été ralenti par "des débris logés dans une écope de freins", d'après les propos d'Otmar Szafnauer. "Nous allons commencer à travailler sur les données pour tirer les leçons et nous appuyer sur les points positifs", ajoute le directeur de l'équipe de Silverstone, qui évoluera à domicile dans dix jours, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

partages
commentaires
Une course "plus difficile que prévu" pour Gasly

Article précédent

Une course "plus difficile que prévu" pour Gasly

Article suivant

Pénalités : Horner craint "l'équivalent des footballeurs qui plongent"

Pénalités : Horner craint "l'équivalent des footballeurs qui plongent"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021