Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Vijay Mallya prend du recul chez Force India

partages
commentaires
Vijay Mallya prend du recul chez Force India
Par :
31 mai 2018 à 11:00

Vijay Mallya a démissionné de ses fonctions de directeur de Force India, laissant sa place au conseil d'administration. En revanche, l'homme d'affaires reste directeur d'équipe de la structure indienne.

Esteban Ocon, Force India VJM11, devant Fernando Alonso, McLaren MCL33
Dr. Vijay Mallya, propriétaire du Sahara Force India Formula One Team
Sergio Perez, Force India VJM11
Dr. Vijay Mallya, propriétaire du Sahara Force India Formula One Team
Sergio Perez, Force India VJM11
Vijay Mallya
Sergio Perez, Force India VJM11
Charles Leclerc, Sauber C37, devant Sergio Perez, Force India VJM11

Vijay Mallya a précisé qu'il voulait se concentrer sur les affaires légales qu'il a à régler et qu'il ne souhaitait pas que celles-ci ne viennent perturber l'écurie. Son fils Siddhart (31 ans) devrait reprendre le flambeau : par le passé, il a déjà travaillé pour le business familial, ayant occupé le rôle de directeur de l'équipe de cricket Royal Challengers Bangalore IPL.

"C'est comme ça, et je continue comme directeur d'équipe", a fait savoir Vijay Mallya à Motorsport.com au sujet de sa démission. "Il n'y avait aucune obligation de démissionner, c'est juste que j'ai décidé que mon fils devrait me remplacer. J'ai des problèmes légaux à régler. C'est donc mieux que l'entreprise ne soit pas affectée. C'est mieux que mon fils me remplace."

Dirigeant historique de l'écurie indienne, Vijay Mallya a également tenu à démentir les rumeurs laissant entendre que la structure était en passe d'être vendue.

"Les rumeurs ne cessent de courir, et les gens parlent, parlent et parlent", déplore Mallya. "C'est la raison d'être du paddock F1. Les finances de Force India, est-ce que je vais vendre ou pas : ça fait l'objet de spéculations depuis de nombreuses années."

"Nous n'avons pas de panneau 'à vendre'. Nous nous concentrons sur le fait de tirer les meilleures performances de la voiture, et c'est notre priorité. Nous mettons l'accent sur le fait d'obtenir davantage de sponsors. N'oubliez pas qu'il y a trois actionnaires, je ne suis pas le seul. Si quelqu'un arrive avec une offre sérieuse et met de l'argent sur la table, nous examinerons ça ensemble."

La piste d'une collaboration renforcée avec Mercedes, qui ferait alors de Force India l'écurie "B" du constructeur allemand, n'est pas non plus à l'ordre du jour. Parmi les dernières rumeurs, cette hypothèse circulait avec l'éventualité de voir la firme à l'étoile fournir plus d'aide technique que ce qui existe déjà aujourd'hui avec les unités de puissance et les boîtes de vitesses. "Je n'ai pas eu de discussions avec Mercedes, ils ne nous ont pas approchés", rétorque Mallya. "Il n'en a donc pas été question, dans aucune discussion."

Propos recueillis par Adam Cooper 

Article suivant
Red Bull pourrait ne pas utiliser l'évolution Renault à Montréal

Article précédent

Red Bull pourrait ne pas utiliser l'évolution Renault à Montréal

Article suivant

Pierre Gasly en Facebook Live : posez vos questions !

Pierre Gasly en Facebook Live : posez vos questions !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Adam Cooper