Manor évalue le temps nécessaire pour sa nouvelle monoplace
Will Stevens, Manor F1 Team
John Booth, Team Principal de Manor F1 Team lors de la conférence de presse de la FIA
Roberto Merhi, Manor F1 Team devant son équipier Will Stevens, Manor F1 Team
Roberto Merhi, Manor F1 Team

Contrainte de rouler avec une monoplace de la saison dernière tout juste mise aux normes 2015, l'équipe Manor a pu rallier l'arrivée avec ses deux pilotes à Shanghai et à Bahreïn. De quoi confirmer la bonne tenue de la structure après des débuts chaotiques à Melbourne et Sepang, conséquences de l'alignement tardif sur la grille 2015 et du sauvetage in extremis de l'écurie.

Désormais, Manor affirme que tout est en place pour travailler sereinement. Ainsi, le retour en Europe et les trois semaines qui précèdent le prochain Grand Prix en Espagne vont être mis à profit pour travailler sur la monoplace 2015.

Pas de nouvelle auto avant Spa

Manor conserve l'ambition d'aligner cette nouvelle voiture en cours de saison, mais cela ne sera pas possible avant le Grand Prix de Belgique, fin août.

"D'un point de vue opérationnel, nous travaillons comme nous le faisions l'année dernière. Donc cette étape est franchie", explique John Booth, Team Principal de l'écurie. "Pour la voiture 2015, notre objectif a toujours été la trêve du mois d'août. En revenant de ces quatre courses éloignées, nous pouvons vraiment nous poser et voir si nous pouvons mettre ensemble tout ce qui est nécessaire pour accomplir cela dans les temps."

Sur le plan économique, l'ex équipe Marussia reste fragile et affiche toujours une livrée vierge de tout sponsor. Booth se montre toutefois serein et a pleine confiance en Stephen Fitzpatrick, qui a investi début mars pour sauver l'écurie.

"Je suis certain qu'il y a des perspectives, mais nous avons un plan commercial qui est confortable et viable pour notre modèle, et nous avons confiance dans les investisseurs que nous avons désormais ou le propriétaire que nous avons pour aller de l'avant lors des prochaines années."

partages
Chiffres - Le comparatif entre équipiers après quatre GP
Article précédent

Chiffres - Le comparatif entre équipiers après quatre GP

Article suivant

Un pas de plus vers la F1 pour Volkswagen?

Un pas de plus vers la F1 pour Volkswagen?
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021