Marchionne déplore les "pures foutaises" d'Ecclestone

Bernie Ecclestone s'est attiré l'ire de Sergio Marchionne, président de Ferrari, en affirmant que la Scuderia avait été aidée par la FIA, par Mercedes et par Ecclestone lui-même. Rien que ça !

Marchionne déplore les "pures foutaises" d'Ecclestone
Bernie Ecclestone parle à Kimi Raikkonen, Ferrari
Sergio Marchionne, PDG FIAT et Kimi Raikkonen, Ferrari au 70e anniversaire de Ferrari
Bernie Ecclestone
Sergio Marchionne, PDG FIAT
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari SF70H salue les fans
Le poleman Sebastian Vettel, Ferrari

Selon l'ancien grand argentier de la Formule 1, Ferrari aurait bénéficié de l'assistance de la fédération sous l'égide de Max Mosley, qui en a été le président de 1993 à 2009 ; d'Ecclestone, qui dirigeait Formula One Management ; et de Mercedes, qui aurait aidé le constructeur italien à améliorer son unité de puissance afin de remporter le titre avec davantage de panache.

Lorsque Motorsport.com a évoqué le sujet auprès de Sergio Marchionne, sa réponse ne s'est pas fait attendre, et elle est cinglante : "Je pense que c'est ce qu'on appelle de pures foutaises."

"Je pense que Bernie devrait être très reconnaissant que Ferrari ait été à la table [des négociations] et l'ait aidé à rendre la F1 aussi lucrative financièrement qu'elle l'a été pour son usage personnel. Dieu le bénisse. J'aime beaucoup Bernie, vraiment, je vous assure, mais je pense que Ferrari en a autant fait [pour la F1]."

Éloges pour Vettel

Sergio Marchionne s'est montré particulièrement élogieux à l'égard de son pilote de pointe Sebastian Vettel, lorsque nous lui avons demandé si ce dernier devait changer d'approche après les incidents de Bakou et de Singapour.

Après des temps difficiles, Vettel a rebondi à Mexico avec sa quatrième pole position de la saison, alors que celle-ci semblait promise à Max Verstappen. Bien que le titre soit désormais quasiment hors de portée, l'Allemand ne se laisse pas démoraliser.

"Sebastian a été et demeure un pilote phénoménal", se félicite Marchionne. "Si je ne savais pas qu'il était allemand, je croirais qu'il vient du sud de l'Italie, il est très émotif. Et je pense qu'il a appris à contenir ses émotions."

"La réalité, c'est qu'il est un grand pilote, et ce que nous avons vu hier en qualifications... Même Max, qui a beaucoup à apprendre, était abasourdi par la performance de Sebastian, et cela montre que les Champions du monde sont des Champions du monde. Et je pense que Sebastian sait qu'il en est un."

"Je pense que nous devons lui donner une voiture pour réussir. Il faut qu'il se comporte en conséquence, et je pense qu'il a appris. Je pense que la combinaison des deux efforts permettra à une écurie Ferrari victorieuse d'avancer. Je suis ravi de ce qu'il a fait hier et j'ai vraiment bon espoir qu'il conclue aujourd'hui."

Propos recueillis par Tom Errington

 

 

partages
commentaires
Ricciardo pénalisé à son tour !

Article précédent

Ricciardo pénalisé à son tour !

Article suivant

La grille de départ mise à jour du GP du Mexique

La grille de départ mise à jour du GP du Mexique
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021