Actualités

Marchionne décrit 2018 comme la dernière chance de Räikkönen

Le président de Ferrari croit toujours au potentiel du Champion du monde 2007, mais semble considérer la saison prochaine comme la dernière occasion offerte au Finlandais de montrer sa vraie valeur.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sergio Marchionne, PDG de Fiat
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Maurizio Arrivabene, Team Principal, Ferrari, Sergio Marchionne, directeur exécutif de Fiat Chrysler
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

S'il ne doute pas du talent pur et des capacités de Kimi Räikkönen, comme il l'a rappelé en début de semaine, Sergio Marchionne met néanmoins le pilote finlandais sous pression en vue de l'année prochaine. Le président de Ferrari a clairement laissé entendre que le Champion du monde 2007 pourrait ne pas être conservé dans un an s'il n'évolue pas à son meilleur niveau, résultats à l'appui.

À 38 ans, Räikkönen sera de nouveau la saison prochaine le vétéran de la grille de départ. Revenu dans les rangs de la Scuderia, il n'a à ce jour jamais réussi à retrouver le chemin du succès en quatre saisons passées aux côtés de Fernando Alonso puis Sebastian Vettel. Ce dernier, au cours des trois dernières années, a dans le même temps remporté huit Grands Prix.

En dépit de ce contraste saisissant, Räikkönen a de nouveau été prolongé pour une année supplémentaire, mais semble désormais avoir une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête.

"Mon avis personnel est que si nous trouvons la bonne clé, Räikkönen pilote comme un dieu", estime Sergio Marchionne. "Mais nous devons la trouver. Quand les choses vont bien, c'est un plaisir de le voir piloter. Il a un sang-froid incroyable. Mais à d'autres moments, on dirait qu'il se repose."

"Il a besoin de davantage de régularité en matière de performance, mais c'est important de trouver la bonne clé pour qu'il pilote sur d'autres circuits comme il l'a fait à Monaco. C'est probablement la dernière saison pour trouver la bonne clé, et nous devons le faire. Je pense que ce serait dommage s'il devait quitter la F1 sans avoir montré son véritable potentiel."

Si les chemins devaient se séparer entre Kimi Räikkönen et Ferrari dans un an, le président de la marque italienne a déjà quelques noms en tête pour lui trouver un successeur, avec une préférence marquée pour la filière interne.

"Nous regardons Leclerc, Verstappen et Giovinazzi, des pilotes avec de grands talents, qui peuvent apporter un gros changement sur le marché", précise-t-il. "Je reste heureux d'avoir choisi Leclerc. Je pense que si nous ne trouvons pas la clé pour Räikkönen, le choix se portera sur un jeune pilote."

Propos recueillis par Roberto Chinchero

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Bilan saison - Vandoorne, le professionnalisme à l'état pur
Article suivant Feu vert politique pour le F1 Live Marseille : "Reste à l'organiser"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France