Marchionne : Ferrari est à nouveau craint par Mercedes

partages
commentaires
Marchionne : Ferrari est à nouveau craint par Mercedes
Par : Fabien Gaillard
8 mai 2017 à 08:40

À la veille du retour de la Formule 1 en Europe, Sergio Marchionne est brièvement revenu sur le début de saison impressionnant de la Scuderia Ferrari et sur le changement dans la façon de percevoir la structure.

Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Maranello a beau avoir la longévité et le palmarès les plus impressionnants de la F1, l’écurie n’en reste pas moins sur huit années sans le moindre titre et, forcément, malgré des couronnes mondiales manquées d’un rien en 2010 et 2012 par Fernando Alonso, il était difficile de faire de Ferrari un prétendant au titre, d’autant plus que le tournant de l’ère turbo hybride avait également été manqué.

Mais la Scuderia n’a pas chômé sous l’impulsion de sa nouvelle direction et a produit une monoplace performante à l’aube de la saison 2017, alors que personne n’attendait véritablement de coup d’éclat de sa part grâce à la nouvelle réglementation.

La SF70H a d’ores et déjà deux succès à son compteur, soit déjà les deux tiers, en quatre courses, des trois victoires glanées entre 2014 et 2016. Ce très bon début d’année et ce net retour au premier plan satisfont bien évidemment Sergio Marchionne, le grand patron de Ferrari.

"Nous avons fait des progrès significatifs", a-t-il commenté pour plusieurs médias italiens, dont La Reppublica. "Certains diraient que notre retour est miraculeux par rapport à 2016. Ferrari est à nouveau compétitif et craint par nos rivaux à Stuttgart."

Les rivaux de Stuttgart sont bien évidemment Mercedes, dont l’hégémonie depuis trois saisons est grandement remise en cause même s’ils sont parvenus à signer eux aussi deux victoires en 2017. Toto Wolff, le directeur exécutif de l’écurie allemande, sait d’ailleurs que la lutte à venir, et notamment en Europe, où les écuries vont apporter nouveauté sur nouveauté, promet d’être à couteaux tirés.

"Ça va être très serré, en fait plus que très serré. Ils [Ferrari] sont sortis de l’hiver avec une bonne voiture et elle semble beaucoup convenir à Sebastian. Nous devons juste nous préparer à être aussi performants que possible et, si nous faisons ce que nous avons fait avec Valtteri [en Russie], nous serons capables de rivaliser."

Article suivant
Alonso : Renault n'a "plus jamais gagné" après mon départ

Article précédent

Alonso : Renault n'a "plus jamais gagné" après mon départ

Article suivant

Haas va garder les freins Brembo à Barcelone

Haas va garder les freins Brembo à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités