Marchionne maintient la menace d'un départ de Ferrari

Président de Ferrari, Sergio Marchionne affirme que la menace d'un départ de son écurie de la Formule 1 après 2020 demeure sérieuse, malgré sa décision de faire renaître le nom Alfa Romeo dans l'élite.

Marchionne maintient la menace d'un départ de Ferrari
Piero Lardi Ferrari, vice-président de Ferrari et Sergio Marchionne, PDG de Fiat
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Marcus Ericsson et Charles Leclerc, Sauber, Jean Todt, président de la FIA, Chase Carey, directeur exécutif du Formula One Group, Sergio Marchionne, PDG de FIAT, Frédéric Vasseur, team principal Sauber
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber

La semaine dernière, Marchionne a donné le feu vert à Alfa Romeo pour devenir sponsor titre de Sauber, dans un accord commercial qui inclut une coopération technique entre l'écurie suisse et le constructeur italien.

Certains observateurs n'ont pas manqué de s'étonner de cette décision de Marchionne, qui semble renouveler sa confiance en la F1 quelques semaines après qu'il a menacé que Ferrari la quitte si des moteurs trop simples sont adoptés.

S'exprimant lors de la cérémonie du retour d'Alfa Romeo ce week-end, où il a rencontré le président de la F1 Chase Carey, Marchionne a insisté que son inquiétude quant à la direction empruntée par la discipline n'avait pas changé.

Tout en confirmant que des efforts étaient en cours pour essayer de trouver une solution qui incite Ferrari à s'engager en F1 sur le long terme, l'Italien a déclaré que le cheval cabré ne pouvait pas accepter certains changements de réglementation.

"Nous avons un dialogue qui évolue, et il nous reste du temps pour trouver des points de contact entre nos différences", a expliqué Marchionne. "Notre position est toutefois claire : l'accord que nous avons trouvé avec Sauber expire en 2020, juste au cas où Ferrari ne serait plus en F1 [ensuite]. Cette éventualité est sérieuse. Les différences ne sont pas négligeables, mais Chase et moi partageons la conviction que nous devrions trouver un compromis pour le bien de la F1."

"Nous nous sommes montrés très clairs sur ce que Ferrari ne peut pas abandonner : l'importance du développement de la technologie est essentielle pour nous. Nous ne pouvons pas rendre les voitures égales au point qu'elles ne soient plus reconnaissables du point de vue technologique."

"Le cœur de Ferrari, c'est le développement technique. Si la direction n'est pas celle-ci, alors Ferrari devra trouver d'autres contextes pour démontrer ses compétences en piste, et peut-être qu'à se moment-là, nous serons aussi avec Sauber. Nous avons redoublé d'efforts pour trouver une solution avec Chase, mais nous n'avons d'aucune façon abandonné nos objectifs."

Des doutes sur les budgets plafonnés

Marchionne s'inquiète non seulement des moteurs plus simples mais aussi des projets de budgets plafonnés en F1. Liberty Media prévoit de réunir les équipes cet hiver pour discuter de ce concept en détail, mais l'Italien n'est pas convaincu que celui-ci peut-être facilement mis en œuvre.

"Je suis le premier à vouloir réduire les dépenses, parce que c'est un sport qui n'a pas de limites. Mais essayer de gérer un budget plafonné est quasiment impossible. Par exemple, nous avons un certain nombre de personnes dans le programme GT qui travaillent parfois dans le contexte de la Formule 1, donc c'est quasiment impossible de contrôler les ressources humaines", conclut-il.

partages
commentaires
Smedley : Massa a conclu sa carrière "en beauté"

Article précédent

Smedley : Massa a conclu sa carrière "en beauté"

Article suivant

Michelin : La F1 n'est pas "utile" pour la technologie des pneus

Michelin : La F1 n'est pas "utile" pour la technologie des pneus
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021