Mark Smith : "Montréal est un challenge fascinant"

Le Directeur Technique de l’équipe Caterham se penche sur les spécificités techniques du tracé de Montréal, qui accueillera la 7ème manche du Championnat du Monde la semaine prochaine

Le Directeur Technique de l’équipe Caterham se penche sur les spécificités techniques du tracé de Montréal, qui accueillera la 7ème manche du Championnat du Monde la semaine prochaine. Après Monaco, la F1 pose une nouvelle fois les valises sur un tracé ouvert non-permanent.

En tant que circuit urbain temporaire, la piste est toujours très glissante le vendredi, et l’amélioration du grip est moins bonne qu’à Monaco. La piste offre donc peu d’adhérence, impliquant une usure pneumatique élevée durant tout le week-end”, explique le Directeur Technique de l’écurie Caterham.

Smith explique qu’il faudra à la fois bien gérer les pneumatiques et le refroidissement des freins pour être performant sur le tracé Gilles Villeneuve.

Comme nous l'avons déjà vu cette année, la gestion de l'usure des pneus est la clé des qualifications et des courses, mais elle jouera un rôle encore plus crucial à Montréal”.

L’autre facteur primordial à Montréal ? Les freins ! Le tracé compte quelques longues lignes droites avec de gros freinages qui mènent à des virages serrés. Nous devons donc optimiser le refroidissement des freins à chaque tour. Pour cela, nous utiliserons les freins les plus larges possibles”, détaille Smith.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve
Type d'article Actualités