Webber conseille à Vettel de ne pas être trop dur envers lui-même

Pour Mark Webber, Sebastian Vettel doit éviter de se laisser "déborder" par une autocritique trop sévère. L'Australien estime que son ancien équipier avait besoin de changer d'ambiance, ce qu'il a fait en rejoignant Aston Martin.

Webber conseille à Vettel de ne pas être trop dur envers lui-même

Sebastian Vettel s'est lancé dans un nouveau défi en rejoignant Aston Martin cette saison, après six ans passés chez Ferrari. Les deux dernières saisons du quadruple Champion du monde en rouge ont été émaillées de plusieurs erreurs et de performances en déclin, notamment face à son équipier Charles Leclerc.

Les deux premiers Grands Prix de la saison n'ont pas permis à Vettel de rassurer sur son niveau. Gêné par un drapeau jaune en qualifications à Bahreïn, il n'a pris que la 18e place en qualifications, avant d'être pénalisé pour ne pas avoir suffisamment ralenti. Sa course a été marquée par un contact avec Esteban Ocon et il n'a franchi la ligne d'arrivée qu'au 15e rang, recevant une nouvelle pénalité pour cet incident. À Imola, les ennuis se sont répétés et il n'a pas pu jouer les points.

Mark Webber, qui a côtoyé Vettel pendant cinq ans chez Red Bull, estime que pour relever la tête, son ancien équipier doit rapidement prouver qu'il est encore capable de briller, et pour ce faire éviter de trop ruminer ses erreurs. "Il est le premier à se critiquer", a déclaré l'Australien à RaceFans. "Il va certainement être vraiment dur envers lui-même. C'est très facile de se laisser déborder par ce genre de choses."

Lire aussi :

"Et maintenant, sa mission est de faire en sorte que ça ne devienne pas hors de contrôle, qu'il puisse se remettre en selle et avoir des sensations avec cette voiture. Parce que peu importe votre nom ou votre palmarès, il faut répondre aux attentes tous les ans en Formule 1 et il le sait très bien. Donc les six ou sept prochaines courses seront cruciales pour lui."

L'ambiance entourant Sebastian Vettel pourrait l'aider à progresser. C'est avec une certaine aigreur qu'il a quitté la Scuderia, cette dernière ayant choisi de le remplacer par Carlos Sainz avant même le début de la saison 2020. Webber pense que l'ambiance était devenue trop pesante pour Vettel chez Ferrari ces dernières années, s'appuyant notamment sur certaines images de la série documentaire de Netflix sur la F1, et qu'il sera "plus heureux" chez Aston Martin.

"C'est vraiment très dur de savoir comment tout ça s'est passé. Mais je pense que c'est assez clair, j'ai un peu regardé Drive to Survive et s'il en ressort quelque chose, c'est qu'être chez Ferrari a dû être assez dur pour lui. Donc il a cherché un changement d'ambiance. Mais on est toujours jugé sur ce qu'on fait dans la voiture."

Webber est convaincu que même si Aston Martin fera son maximum pour aider Vettel, c'est au principal intéressé de prendre les choses en main et qu'il peut "sortir de cette situation de pourrissement" s'il retrouve rapidement un bon rythme.

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 gardera des dates séparées pour Miami et Austin

Article précédent

La F1 gardera des dates séparées pour Miami et Austin

Article suivant

Mercedes a déjà fait le plus dur pour améliorer sa W12

Mercedes a déjà fait le plus dur pour améliorer sa W12
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021