Marko : Gasly "ne s'en serait jamais sorti" chez Red Bull

Le responsable du programme junior de Red Bull, Helmut Marko, estime que Pierre Gasly ne se serait pas remis en selle en Formule 1 s'il n'était pas retourné chez Toro Rosso.

Charger le lecteur audio

Gasly a disputé la première moitié de saison chez Red Bull, où son meilleur résultat a été une quatrième place à Silverstone, avant d'être remplacé par Alex Albon après la trêve estivale. Pour Marko, le Français, auteur d'un podium surprise à Interlagos, a su remettre sa carrière sur de bons rails. "Il s'est remis, et désormais nous voyons le vrai Pierre", a déclaré l'Autrichien à Motorsport.com. "Nous avons toujours cru en lui. C'était positif pour lui, sinon je pense que chez Red Bull Racing il ne s'en serait jamais sorti."

"Max [Verstappen] a été parfait, ses manœuvres de dépassement étaient incroyables. Et Albon a été très bon également avant d'être poussé dehors. Donc cela démontre que notre programme fonctionne. Nous sommes très enthousiastes pour l'année prochaine."

Lire aussi :

Le responsable de Toro Rosso, Franz Tost, a pour sa part reconnu que Gasly avait subi un contrecoup suite à sa rétrogradation. "Ça n'a pas été facile pour lui cette saison, mais il est revenu. Je pense que Pierre, dès le début, s'est senti assez bien dans la voiture, et dans l'équipe bien entendu. Je me souviens que quand il est revenu, il est passé à mon bureau et a dit : 'C'est comme si c'était hier'. Nous nous connaissions, les ingénieurs le connaissaient, et ça a aidé. Et notre voiture, à ce stade, était facile à piloter."

Le dirigeant de l'écurie de Faenza a tenu à saluer l'approche intelligente de Gasly lors du GP du Brésil, et notamment vis-à-vis de la pression que lui mettait Kimi Räikkönen en début de course. "Je dois dire qu'il a réalisé une course fantastique. Concernant la gestion des pneus, il prenait vraiment soin de la voiture, surtout dans les virages sous accélération, pour ne pas surchauffer ses gommes. Il a toujours contrôlé la vitesse. Quand Kimi lui mettait la pression, il réagissait juste lors du tour suivant en étant un ou deux dixièmes plus rapide, et Kimi a reconnu qu'il était trop rapide, et l'écart s'est créé vers 3,4 s, 3,6 s, 4,0 s, 5,0 s, ce qui lui a donné suffisamment de marge pour tout contrôler."

Avec Adam Cooper 

partages
commentaires
Verstappen philosophe : "Tout le monde fait des erreurs"
Article précédent

Verstappen philosophe : "Tout le monde fait des erreurs"

Article suivant

Alfa Romeo : Un GP "sans erreurs" qui a rapporté 22 points

Alfa Romeo : Un GP "sans erreurs" qui a rapporté 22 points
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021