Marko parie sur Vettel pour le titre

Alors qu'un passionnant duel s'annonce entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton pour le titre, avec Valtteri Bottas en arbitre, c'est sur le quadruple Champion du monde que parie Helmut Marko.

Conseiller de Red Bull en sport automobile, Helmut Marko connaît bien Vettel pour avoir contribué à son éclosion, d'abord au sein du Red Bull Junior Team de 2001 à 2007, puis en Formule 1 chez Toro Rosso et Red Bull Racing. 

Or, le pilote Ferrari se trouve en tête du championnat du monde après 11 courses disputées cette saison, comptant 202 points contre 189 pour Lewis Hamilton et 168 à l'actif de Valtteri Bottas.

Lorsque le site officiel de la F1 lui demande de prédire qui va remporter le titre mondial, Marko répond : "Je crois en Vettel, car je connais sa forme mentale, et Ferrari a élevé son niveau de jeu. Silverstone, je dirais, a été une exception – Ferrari avait clairement la meilleure voiture en première moitié de saison, et ce n'est qu'à cause de diverses circonstances qu'ils n'ont pas pu concrétiser toutes leurs opportunités."

"Il nous est arrivé d'avoir 60 points de retard à la trêve estivale et de gagner le titre quand même avec lui ! Seb va utiliser cette trêve pour revenir encore plus fort. C'est comme ça que je le connais."

Dans les faits, l'exemple adopté par Marko est quelque peu exagéré, puisque Sebastian Vettel n'a jamais accusé un tel retard lors d'une saison où il a remporté le titre mondial – le record en la matière étant ses 44 points de déficit sur Fernando Alonso à l'issue du Grand Prix d'Allemagne 2012.

Red Bull handicapé par son moteur ?

Quoi qu'il en soit, Red Bull Racing peine à se hisser au niveau de Mercedes et de Ferrari cette saison. Malgré la victoire fortuite de Daniel Ricciardo à Bakou, ce dernier accuse 85 points de retard sur Vettel au championnat, tandis que l'écurie ne compte que 184 unités contre 357 pour Mercedes, soit un écart de 173 longueurs.

Bien que Christian Horner ait mentionné un défaut de corrélation entre la soufflerie et la piste quant aux difficultés rencontrées par la structure de Milton Keynes cette saison, Helmut Marko, quant à lui, n'hésite pas à rejeter la faute sur Renault : "La troisième place n'est pas suffisante pour Red Bull, mais dans notre position, avec le moteur, c'est le mieux que nous puissions faire."

Le Losange a reconnu avoir été trop ambitieux dans le développement de son unité de puissance d'une saison sur l'autre, d'où un certain nombre de casses mécaniques cette année. La performance, quant à elle, n'est pas encore au niveau de celle de Mercedes.

"Je pense que Renault est en retard sur les objectifs qu'ils se sont fixés, mais ils travaillent très dur et les autres ne chôment pas", souligne Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Mercedes a connu un bon hiver, Ferrari également, donc tout est relatif."

"Le concept fondamental de la voiture est le même, mais je pense que la direction de son évolution a changé et a permis de trouver de la performance. Nous avons sûrement trouvé quelques dixièmes depuis le début de la saison", conclut-il.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari , Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags horner, marko