Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse

Le directeur de course de la Formule 1, Michael Masi, a réfuté les commentaires de Nico Rosberg à propos de la dangerosité de l'entrée des stands du circuit de Bakou.

Masi : L'entrée des stands de Bakou n'est pas dangereuse

Avant chaque Grand Prix, Nico Rosberg a pris pour habitude de publier sur sa chaîne YouTube une vidéo consacrée à un tour virtuel du circuit visité par la Formule 1. Pour la manche de Bakou, le Champion du monde 2016 s'est attardé sur l'entrée des stands du circuit azéri, une zone qui lui a toujours posé problème. Dans la portion la plus rapide, les pilotes sont dans l'obligation de braquer légèrement à gauche avant de tourner à droite afin d'entrer dans la pitlane.

"Je vais vous montrer l'un des endroits que j'ai toujours trouvé le plus dangereux sur toute une saison", a expliqué Rosberg dans sa vidéo, ayant remporté la seule course qu'il a disputée à Bakou, en 2016. "C'est assez effrayant. Vous arrivez à 350 km/h, regardez ce qu'il y a sur la gauche [en faisant référence à l'entrée des stands]."

"Imaginez que quelque chose sur la voiture casse ici. Vous êtes à 350 km/h. Sur la gauche, il n'y a qu'un mur, et il vous fait face. Si quelque chose casse et que vous foncez dans ce mur, c'en est fini de vous. C'est l'un des endroits les plus effrayants où j'ai piloté une F1. C'est terriblement mauvais de passer par là."

Lire aussi :

Cependant, le directeur de course de la catégorie reine et délégué à la sécurité de la FIA, Michael Masi, est loin de partager l'avis de Rosberg. L'Australien n'a jamais été inquiété par l'entrée des stands car elle répond positivement aux exigences de la FIA sur le Grade 1, la meilleure "note" qu'un circuit automobile peut recevoir en matière de sécurité.

"Je ne suis pas d'accord avec le commentaire [de Rosberg]", a répondu Masi. "L'entrée des stands et l'ensemble du circuit ont été conçus et homologués par la FIA avec le Grade 1. Ils répondent à toutes les différentes exigences de sécurité que la FIA demande dans ses règlements. Donc non, je ne suis pas d'accord."

Le cinquième Grand Prix de Formule 1 de la saison, organisé à Bakou, a vu Max Verstappen et Lance Stroll subir deux crevaisons à haute vitesse, résultant en deux accidents impressionnants dans la ligne droite de départ/arrivée. Les deux pilotes s'en sont sortis indemnes et n'ont pas approché le mur de l'entrée des stands.

partages
commentaires

Voir aussi :

Williams : Simon Roberts s'en va, Jost Capito aux manettes
Article précédent

Williams : Simon Roberts s'en va, Jost Capito aux manettes

Article suivant

Drapeau rouge : la sanction de Norris pouvait être plus lourde

Drapeau rouge : la sanction de Norris pouvait être plus lourde
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021