Formule 1
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
4 jours
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
11 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
25 jours
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
39 jours
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
46 jours
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
60 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
74 jours

Masi ne veut pas enlever les vibreurs à l'extérieur de la piste

partages
commentaires
Masi ne veut pas enlever les vibreurs à l'extérieur de la piste
Par :
10 sept. 2019 à 13:47

La Formule 1 ne considère pas une révision complète de son utilisation des vibreurs extérieurs, en dépit de l'accident impressionnant qu'ils ont provoqué en F3 à Monza.

Lors de la course de Formule 3 de Monza, Alex Peroni est parti en tonneaux après avoir percuté un vibreur délimitant la piste à l'extérieur de la Parabolica, dans le dégagement en asphalte. Le vibreur en question a été enlevé pour le reste du week-end. La nature de l'accident a fait demander aux pilotes le retrait de ces vibreurs "saucisse" qui définissent les limites de la piste, mais le directeur de course Michael Masi insiste sur le fait qu'il n'est pas prévu de revoir leur utilisation.

"Je ne pense pas que l'on puisse généraliser à ce sujet, pour être honnête", a déclaré Masi lorsqu'il lui a été demandé si la FIA allait changer son utilisation des vibreurs. "C'était un incident curieux, c'est la meilleure manière de le qualifier, et même en le regardant après coup. De notre côté, nous continuerons à tout regarder, à chercher différentes solutions, où qu'elles soient. Et nous évoluerons lorsque nous trouverons de meilleures choses dans différents domaines, différentes circonstances, et différents virages évidemment − s'il y a différents profils de virages et différentes vitesses. De ce que j'en sais, ils sont là depuis au moins deux ou trois ans. Cela fait partie des [incidents] insolites ; nous les étudierons globalement et nous nous baserons sur cela."

Lire aussi :

L'enquête de la FIA a déjà commencé et Masi a été clair sur le fait qu'il y aura une analyse scientifique de tous les détails de l'accident. Il a suggéré, cependant, que les preuves préliminaires ont montré que le vibreur percuté par Peroni n'était ni cassé, ni détaché avant l'accident : "Pas à ma connaissance, ni de ce que j'ai vu. Mais nous regardons tout cela en menant une analyse scientifique cette semaine."

Alors que l'analyse de l'accident pourrait offrir quelques leçons à retenir pour éviter que cela ne se répète dans le futur, Masi assure que l'approche de sécurité à court terme, pour les prochaines courses, ne changera pas : "Je pense que l'approche actuelle est amenée à rester. Nous regarderons comment cet incident s'est produit, ce qui s'est passé, les raisons, les faits, et nous nous baserons sur cela."

"Tout semble bien se préparer à Singapour, et j'y étais avant la Belgique, donc je pense que nous étudierons chaque cas, nous nous pencherons dessus, et nous verrons les différentes simulations avec lesquelles nous revenons. Rappelons-nous que tous ces circuits ont un grade 1 de la FIA, qu'ils sont homologués dans leur configuration actuelle, avec toutes les installations de sécurité comme les vibreurs et ce qu'il y a derrière les vibreurs, quoi que ce soit. Tout est inspecté en accord avec notre régime rigoureux. Il serait naïf de dire qu'il faut réagir de manière viscérale à quelque chose comme cela."

Article suivant
Leclerc avoue qu'il était volontairement "à la limite" à Monza

Article précédent

Leclerc avoue qu'il était volontairement "à la limite" à Monza

Article suivant

Mercedes n'avait pas "les bonnes armes" à Spa et Monza

Mercedes n'avait pas "les bonnes armes" à Spa et Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F3
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Alex Peroni
Tags fia , monza
Auteur Jonathan Noble