Massa, d'élève de Schumacher à mentor de Stroll

partages
commentaires
Massa, d'élève de Schumacher à mentor de Stroll
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
8 mai 2017 à 16:00

Il y a onze ans, Felipe Massa rejoignait la Scuderia Ferrari pour sa quatrième campagne en Formule 1, associé à un septuple Champion du monde en la personne de Michael Schumacher.

Michael Schumacher et Felipe Massa
Podium: le vainqueur Michael Schumacher avec Felipe Massa
Départ : Felipe Massa devance Michael Schumacher et Fernando Alonso
Vodafone Ferrari Beach Soccer Challenge: Michael Schumacher et Felipe Massa
Felipe Massa, Williams, Lance Stroll, Williams
Felipe Massa, Williams FW40, Lance Stroll, Williams FW40
Felipe Massa, Williams, avec Lance Stroll, Williams
Felipe Massa, Williams FW40, passe à côté de la voiture de Lance Stroll, Williams FW40

Quelque peu brouillon lors de ses débuts en F1 en 2002, Felipe Massa avait ensuite fait ses gammes chez Ferrari en tant que pilote de réserve en 2003, puis de retour chez Sauber les deux années suivantes.

Le Brésilien n'a logiquement pas atteint le niveau de son illustre aîné en 2006, mais a appris à ses côtés et est même parvenu à remporter deux des cinq derniers Grands Prix de la saison. Sa carrière était lancée et allait culminer avec le titre de vice-Champion en 2008, toujours avec la Scuderia.

Désormais, c'est à Massa de jouer le rôle de mentor. Suite au départ inattendu de Valtteri Bottas chez Mercedes, Williams a demandé au vétéran de sortir de sa très courte retraite pour épauler le rookie Lance Stroll, âgé de seulement 18 ans.

Lorsqu'il lui est demandé si sa relation avec son coéquipier lui rappelle son année passée aux côtés de Schumacher chez Ferrari, Massa répond malicieusement : "Oui, je pense. Je pense que je transmets des informations à Lance un peu plus facilement que Michael ne m'en donnait. J'en demandais davantage qu'il m'en donnait, mais il m'en donnait beaucoup."

"C'est sûr que quand j'étais devant lui, il n'était pas content à 100%. Mais j'en demandais beaucoup parce que j'ai toujours vu Michael comme un professeur, comme un maître, et je n'avais pas peur de lui demander, de dire : 'Qu'est-ce que tu fais ici, qu'est-ce que tu fais là ?'. Je lui demandais tout ce que je pouvais. Et il me le disait. Mais parfois il fallait que je lui demande, il n'allait pas me le dire comme ça."

"Je l'aide beaucoup, j'essaie de lui dire tout ce que je vois. Nous nous entendons très bien, et je fais tout mon possible pour l'aider. Par exemple, s'il perd du temps dans un virage, peut-être que je fais quelque chose de différent, alors je lui dis : 'Tu devrais faire ça, comme ça'. Ce n'est pas un problème."

Laisser le temps à Stroll d'apprendre

Jusqu'à présent, les débuts de Lance Stroll en Formule 1 se sont avérés difficiles. Le jeune Québécois a connu trois abandons malencontreux avant de se classer 11e du Grand Prix de Russie. Par conséquent, il n'a toujours pas marqué le moindre point, tandis que les 18 unités de Felipe Massa permettent à Williams d'occuper la cinquième place du championnat des constructeurs.

"Bien sûr, c'est mieux que les deux pilotes marquent des points pour l'équipe, c'est ce dont nous avons besoin, c'est ce dont toute équipe a besoin", reconnaît Massa. "Mais nous ne pouvons pas oublier qu'il apprend, qu'il débute. Il est vraiment en train d'apprendre, et comme je l'ai dit, il nous faut juste lui laisser le temps."

Article suivant
Hamilton n'a "aucun regret" au sujet des tests de pneus 2017

Article précédent

Hamilton n'a "aucun regret" au sujet des tests de pneus 2017

Article suivant

Gilles Villeneuve - Souvenirs du ‘Petit Prince’

Gilles Villeneuve - Souvenirs du ‘Petit Prince’
Charger les commentaires