Massa : Ferrari n'a "jamais eu l'équipe pour gagner" depuis 2008

À l'heure d'analyser le changement de pilote annoncé chez Ferrari pour 2021, Felipe Massa met davantage en avant le manque de compétitivité de l'écurie italienne ces dernières années qu'une responsabilité de Sebastian Vettel.

Massa : Ferrari n'a "jamais eu l'équipe pour gagner" depuis 2008

Sebastian Vettel n'a pas encore disputé la saison 2020, sa sixième avec Ferrari, mais il est déjà acté que ce sera la dernière. Qui sait si l'Allemand parviendra à jouer le titre mondial lors de cette ultime campagne en rouge ? Toujours est-il que son parcours avec la Scuderia est pour le moment considéré par beaucoup comme un échec, faute d'avoir décroché le titre mondial. Auréolé de quatre couronnes avec Red Bull Racing, Vettel n'a pas réussi à accomplir son objectif, comme Fernando Alonso avant lui, notamment. Aux yeux de Felipe Massa, membre à jamais de la famille du Cheval cabré, il s'agit pour lui d'une preuve sans appel : avant de parler d'échec de Vettel, il faut parler d'échec de l'écurie italienne.

Lire aussi :

"On ne peut pas oublier que la dernière fois que Ferrari a gagné le titre, c'était en 2008", rappelle le pilote brésilien au micro de Sky Sports, faisant allusion au championnat des constructeurs remporté cette année-là. "Il est vrai que plusieurs bons pilotes sont passés dans l'équipe et n'ont pas réussi à gagner. Cela comprend l'après 2008 et j'étais là, nous n'avons jamais vraiment eu la voiture ou l'équipe pour gagner. Fernando [Alonso] a vraiment fait un travail incroyable en 2010. Il était vraiment à la limite pour se battre pour le titre. Mais franchement, peut-être que la voiture n'était pas capable de gagner cette année-là. Selon moi, il a fait un travail incroyable. Tous les pilotes qui sont passés, Sebastian, Kimi [Räikkönen], n'ont pas pu gagner car l'équipe n'était pas totalement parfaite. Ce n'est donc pas seulement lié à Sebastian. Il a fait de nombreuses courses formidables, il a gagné de nombreuses courses ou s'est battu pour, et il était toujours devant son coéquipier, y compris un bon coéquipier et un champion comme Kimi." 

Felipe Massa ne le nie pas, l'arrivée de Charles Leclerc et son ascension fulgurante ont vraisemblablement accéléré la perdition de Vettel ainsi que le choix commun annoncé il y a deux semaines de ne pas aller plus loin dans l'aventure. "Les choses ont peut-être un peu changé l'an dernier", admet-il. "On ne peut vraiment pas oublier ce qu'a fait Charles. C'est un pilote que j'observe depuis le karting et il a démontré un gros talent, il peut être champion ou être un pilote peu importe où il court. Sebastian a eu une certaine pression en interne, qui a aussi [conduit] Ferrari à prendre des décisions différentes. Pour rester dans l'équipe, il doit être sûr à 100% qu'il veut y rester, et l'équipe aussi. Il arrive un moment où ils tentent de prendre une direction différente."

Massa ne serait pas surpris par une retraite de Vettel

Sebastian Vettel, Ferrari

La question qui est sur toutes les lèvres désormais concerne l'avenir du quadruple Champion du monde, que beaucoup imaginent vers la retraite. À moins d'un défi suffisamment convaincant, Felipe Massa mise également sur ce scénario : "Savoir s'il restera ou non en Formule 1, c'est une autre question. Sebastian est quelqu'un qui est toujours très concentré sur ce qu'il veut. Je ne serais pas surpris s'il décidait d'arrêter. Dans sa situation, pour rester il faut qu'il trouve une équipe qui lui donne une opportunité ou qu'il y ait des discussions qui lui fassent se dire : 'OK, c'est bien de rester'. Autrement, je ne suis pas certain qu'il reste."

Lire aussi :

Dès 2021, Vettel laissera sa place à Carlos Sainz, transfuge de McLaren qui a rapidement enfilé le costume de favori pour ce baquet alors qu'il était souvent considéré comme l'outsider. "Ce que je peux dire, c'est que je m'attendais aussi à ce que Ricciardo soit peut-être un pilote Ferrari, car tout le monde pensait que ce serait lui", concède Felipe Massa. "Mais nous devons respecter la décision de Mattia [Binotto] et de l'équipe d'avoir pris Carlos. Carlos a montré qu'il avait le talent. Pour sa première année en Formule 1, si vous vous souvenez bien et repensez à tous ses Grands Prix, je crois que Verstappen et lui étaient très proches. Il a vraiment montré qu'il avait la vitesse. Il a le talent et il travaille énormément. C'est un gros travailleur pour lui mais pour l'équipe aussi. Il a beaucoup évolué l'an dernier et il a fait une année fantastique chez McLaren. Il a de l'expérience et la capacité de donner à l'équipe ce qu'elle veut."

partages
commentaires
Russell veut rouler dans une monoplace avant la reprise

Article précédent

Russell veut rouler dans une monoplace avant la reprise

Article suivant

Silverstone, Barcelone, Hongrie : le nouveau calendrier se précise

Silverstone, Barcelone, Hongrie : le nouveau calendrier se précise
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021