Massa gère ses pneus et résiste à Hamilton pour prendre la 6e place

Avec une stratégie conservatrice, Felipe Massa est parvenu à accrocher un convaincant top 6, s’offrant le luxe de tenir Lewis Hamilton en respect en fin d’épreuve.

Massa gère ses pneus et résiste à Hamilton pour prendre la 6e place
Felipe Massa, Williams FW38
Fernando Alonso, McLaren, Felipe Massa, Williams et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso lors de la parade des pilotes
Felipe Massa, Williams avec les médias
Felipe Massa, Williams FW38
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12 et Felipe Massa, Williams FW38 en lutte pour une position

"Je suis vraiment content, c'était une course fantastique pour moi", a expliqué le Pauliste après le Grand Prix au micro de Sky Sports. "Même si je ne suis pas sur le podium, j'ai fini dans la meilleure position possible."

Une bonne course qui a été favorisée par une stratégie de conservation des pneus qui a étonnamment été menée à bien par le pilote Williams, un temps sur le podium virtuel, pourtant au volant d’une monoplace souvent en difficulté dans ce domaine.

"J'a géré les pneus à la perfection, j'ai pris un très bon départ. J'ai résisté à Lewis [en fin de course]. Quand j'ai réussi à creuser l'écart pour qu'il sorte de la zone DRS, je savais que c'était fini pour lui. Les Ferrari étaient bien plus rapides, mais je suis ravi. J'ai pris beaucoup d'expérience et de compréhension avec les pneus. 100% de confiance pour la Russie !"

Rob Smedley, responsable de la performance de la structure de Grove, s’est félicité de cette journée et des bonnes décisions prises par Williams, là encore un compartiment du jeu dans lequel l’écurie ne brille pas toujours.

"Nous avons probablement pris une majorité de bonnes décisions, ce qui est satisfaisant. Nous avons presque tout bon. Nos gars avaient des stratégies différentes parce que l'un d'entre eux s'est qualifié hors du top 10 et pouvait choisir ses pneus, contrairement à l'autre. Quand la voiture de sécurité est entrée en action, nous pouvions laisser Felipe en piste, ce qui a joué en sa faveur."

partages
commentaires
Alonso n’avait "pas le rythme pour marquer des points"
Article précédent

Alonso n’avait "pas le rythme pour marquer des points"

Article suivant

Räikkönen n'accable pas Vettel pour le contact du premier virage

Räikkönen n'accable pas Vettel pour le contact du premier virage
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021