Massa remet en cause la suppression de l'antipatinage

A l'occasion des essais privés qui se déroulent cette semaine à Jerez, Felipe Massa est revenu sur la suppression des aides électroniques

A l'occasion des essais privés qui se déroulent cette semaine à Jerez, Felipe Massa est revenu sur la suppression des aides électroniques. Selon lui, ce changement de réglementation n'aura pas l'effet escompté.

Cette évolution technique a été mise en oeuvre dans le but d'accroître le nombre de dépassements lors des Grands Prix, mais le brésilien estime que l'objectif ne sera pas atteint.

Pire encore, le pilote Ferrari considère que la sécurité des pilotes pourraient être remise en question.

"Il faut préciser une chose : vous pouvez supprimer l'antipatinage, mais si l'aérodynamique reste inchangée cela ne servira à rien. L'adhérence mécanique aurait dû être augmentée. Vous savez ce qui en résultera ? Les voitures seront plus difficiles à piloter, je pense qu'il y aura des problèmes de survirage et vous ne verrez pas de dépassements."

"Si vous espérez voir plus de dépassements vous serez déçus. Il y aura plus de risque de commettre une erreur, donc des situations plus variées, mais cela n'influera pas sur les dépassements. Espérons que l'on assistera pas à d'accidents graves."

"C'est mois sûr, il est désormais plus facile de sortir de la piste. Si vous roulez sur de l'huile et que vous perdez de l'adhérence, vous ne pourrez rien faire. En plus nous n'avons pas encore conduit sur une piste humide. Sous la pluie les choses deviennent encore plus dangereuses."

"Du point de vue du spectacle ça deviendra plus divertissant, mais cela le sera beaucoup moins au niveau de la sécurité," conclut Massa dans une interview accordée au journal La Repubblica.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités