Massa s'oppose farouchement aux restrictions radio

La restriction drastique des communications radio autorisées, décidée brusquement entre les courses de Monza et de Singapour, est au coeur de toutes les discussions dans le paddock de la cité-État

La restriction drastique des communications radio autorisées, décidée brusquement entre les courses de Monza et de Singapour, est au coeur de toutes les discussions dans le paddock de la cité-État. En effet, originalement, toutes les communications liées à la performance ont été bannies, même sur les panneaux montrés par les ingénieurs à leurs pilotes sur le muret des stands.

Si la plupart des pilotes ont accueilli ce changement de réglementation de manière positive, ce n'est pas le cas de Felipe Massa, qui craignait que la nature complexe des F1 2014 puisse être à l'origine d'incidents si les pilotes ne reçoivent pas suffisamment d'informations.

"Dans certains domaines, ça ne pose pas de problème", admettait le Brésilien. "L'équipe prévient de ne pas utiliser les pneus tant que ça au virage cinq parce qu'on les utilise trop par rapport au coéquipier. C'est bon, ce n'est pas un problème. Mais il y a tant de choses que l'on fait dans la voiture ; si on ne les fait pas, il est possible qu'on mette trop de température dans les freins arrière parce que la batterie surchauffe et on met le feu à la voiture. On peut avoir un grave accident".

"Dans la voiture se trouve une unité de puissance très compliquée qui n'est pas liée au pilote", poursuivait-il. "Si on n'utilise pas les bons réglages, ce n'est même pas la peine. On ne fera pas deux tours. On peut changer certaines choses, ce n'est pas un problème, mais je me plains parce qu'ils veulent enlever des choses qu'on ne peut pas enlever. Nous avons vu des situations où la voiture de Lewis [Hamilton] était en feu. Il est possible que cela arrive souvent si l'on n'a pas le bon réglage."

Les propos de Massa ont peut-être été entendus par la FIA, car la décision a été prise d'autoriser à nouveau les communications liées à la performance de la voiture. Ne restent interdites que les communications liées à la performance du pilote. Bernie Ecclestone affirmait pourtant que tous les concurrents étaient favorables à cette nouvelle réglementation.

"Quels pilotes ? Peut-être qu'il a parlé à ceux des années 80", conclut Massa avec ironie.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités