Massa : Williams paie le fait d'avoir privilégié l'argent

Felipe Massa croit que son ancienne écurie, Williams, paie le prix d'avoir privilégié l'argent dans certaines de ses décisions en vue de la saison 2018, même s'il pense qu'elle pourra rebondir.

Massa : Williams paie le fait d'avoir privilégié l'argent
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41 et Charles Leclerc, Sauber C37
Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes
Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes, arrive sur la grille
Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, devant Sergio Perez, Force India VJM11 Mercedes, Esteban Ocon, Force India VJM11 Mercedes, Sergey Sirotkin, Williams FW41 Mercedes, et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Williams a connu un début de saison 2018 plus difficile qu'attendu et est la seule structure qui n'a pas encore inscrit le moindre point lors des trois premiers Grands Prix.

Massa, qui est retiré de la F1 depuis la fin de saison passée et a été remplacé par Sergey Sirotkin, croit que les difficultés auxquelles Williams fait face peuvent être ramenées au fait de ne pas disposer de son argent de la même façon que les structures d'usine.

L'équipe de Grove a annoncé cette semaine avoir connu une légère hausse de son chiffre d'affaires 2017, mais a conscience de la différence avec les top teams. Son manque de ressources réellement disponibles a joué un rôle dans la constitution du duo inexpérimenté mais richement doté comprenant Lance Stroll et Sirotkin.

S'exprimant pour Motorsport.com le week-end dernier lors de la course de Formule E de Rome, Massa a déclaré : "Il est vrai que l'équipe souffrait de la situation financière et je pense qu'ils ont pris des décisions pour 2018 en plaçant l'argent en premier. Mais ce n'est pas suffisant pour être compétitif."

"Tout ce que je peux dire est que je suis parti la tête haute. J'ai de bonnes relations avec tout le monde à Grove et j'espère le meilleur pour l'équipe aussi vite que possible. Mais je peux ajouter que je suis heureux d'avoir pris ma décision l'an passé."

Quand il lui a été demandé si, sur la base des difficultés récentes de Williams, son retrait de la F1 avait été fait dans un timing parfait, il a répondu : "Oui. J'ai choisi le bon moment et désormais, je profite de ma vie. J'espère que Williams va se relever."

Propos recueillis par Franco Nugnes

partages
commentaires
Haas va franchir un cap au niveau des développements

Article précédent

Haas va franchir un cap au niveau des développements

Article suivant

Häkkinen : Il faut s'attendre à "plus de résultats inattendus" en F1

Häkkinen : Il faut s'attendre à "plus de résultats inattendus" en F1
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021