Mazepin a "la chance" d'avoir Schumacher comme équipier

Malgré l'inexpérience de Mick Schumacher en catégorie reine, Nikita Mazepin s'estime chanceux de compter sur le Champion de Formule 2 en 2020 pour l'épauler chez Haas.

Mazepin a "la chance" d'avoir Schumacher comme équipier

Faisant partie des trois rookies de la saison 2021 de Formule 1, Nikita Mazepin connaît pour le moment des débuts mouvementés au sein de Haas. Lors de ses premières courses en catégorie reine, à Bahreïn et à Imola, le pilote russe a commis de nombreuses erreurs : figures, sorties de piste, accidents et tours brouillons en qualifications lui attirant les foudres de ses adversaires.

Contrairement au temps de la Formule 2, où Mazepin pouvait compter sur des équipiers expérimentés à l'instar de Nyck de Vries en 2019 et Luca Ghiotto en 2020, le Russe est désormais épaulé par un autre débutant, Mick Schumacher. Cela pourrait rendre l'apprentissage de Mazepin en Formule 1 encore plus difficile, cependant ce dernier n'est pas de cet avis et estime que, malgré son inexpérience, Schumacher le pousse dans ses retranchements, l'aidant ainsi à améliorer ses performances au fil des week-ends.

"Nous sommes évidemment tous les deux dans la même situation", indique Mazepin au sujet du fils du septuple Champion du monde. "La F1 est étonnamment intense. Je savais que ça allait être ainsi mais les deux qualifications ont été plutôt mouvementées. Le temps presse et beaucoup de choses se passent. Mais j'ai de la chance d'avoir [Schumacher] à mes côtés. Je pense que c'est un gars puissant pour l'équipe et il me motive énormément. Grâce à lui, je n'ai pas la vie facile."

Lire aussi :

Jusqu'à présent, l'ancien pensionnaire de Hitech en Formule 2 a souffert de la comparaison face à son nouvel équipier en qualifications et en course. Bien que le GP de Bahreïn de Mazepin se soit arrêté au bout de deux virages, l'écart entre les deux pilotes Haas en qualifications parlait de lui-même : huit dixièmes de seconde, à l'avantage de Schumacher.

Celui-ci a été réduit à une demi-seconde lors de la manche suivante, à Imola, néanmoins le constat en course était loin d'être flatteur pour Mazepin. Le Russe accusait 33 secondes de retard sur son équipier au terme des 30 premiers tours. Les écarts ont été remis à zéro à la suite du drapeau rouge mais le pilote allemand est parvenu à reléguer Mazepin à plus d'une minute en franchissant la ligne d'arrivée.

partages
commentaires

Voir aussi :

Tsunoda apprend vite aux côtés de la "référence" Gasly

Article précédent

Tsunoda apprend vite aux côtés de la "référence" Gasly

Article suivant

Des écarts plus importants entre les écuries avec le règlement 2022 ?

Des écarts plus importants entre les écuries avec le règlement 2022 ?
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021