Mazepin "très en colère" contre lui-même après son accident

Parti depuis la 19e place au Grand Prix de Bahreïn, Nikita Mazepin a achevé sa course dans le mur, au bout de deux virages. Un début de saison très difficile pour le pilote Haas.

Mazepin "très en colère" contre lui-même après son accident

Le premier week-end de Nikita Mazepin en Formule 1 a été un véritable calvaire. Piégé par sa Haas dès les premiers tours de roue, le rookie russe a semé la confusion dans les ultimes minutes de la première séance qualificative en partant en tête-à-queue dans le premier virage. Et l'ancien pilote de Formule 2 a bu le calice jusqu'à la lie puisque le lendemain, son premier Grand Prix en catégorie reine a duré moins d'un kilomètre.

Dix-neuvième sur la grille, devant l'Aston Martin de Sebastian Vettel, le Russe a pris un bon envol, le plaçant au niveau de certains pilotes, dont son équipier Mick Schumacher. Cependant, les pneus froids, le réservoir chargé d'essence et le comportement capricieux de sa Haas VF-21 ont formé un cocktail explosif, résultant en une perte de contrôle définitive à la ré-accélération du deuxième virage.   

Lire aussi :

Mazepin a achevé sa course dans le mur de pneus et a assumé l'entière responsabilité d'un accident qui prive son équipe de données très précieuses pour la suite de la saison. "Mes pneus étaient froids, je me suis retrouvé sur le vibreur et en accélérant trop fort, j'ai fait un tête-à-queue. C'est totalement ma faute", regrette-t-il.

"Je suis vraiment désolé pour l'équipe, ils méritent beaucoup mieux que ça. Je suis très en colère contre moi-même. Mick était très proche, j'étais concentré pour éviter l'accrochage, puis j'ai perdu le contrôle de la voiture. Et il n'y avait aucune chance de la rattraper."

L'un des "pires jours" de la carrière de Mazepin conclut un week-end où le pilote Haas a beaucoup appris. Malgré son accident précoce, le rookie quitte le circuit de Sakhir avec "des points positifs".

"Chaque fois que vous abordez votre premier week-end de la saison, vous apprenez beaucoup", poursuit-il. "Donc il y a certainement des points positifs à relever. Je sais que cela peut paraître un peu étrange mais participer à ce week-end m'a permis d'apprendre énormément."

Dans les stands, le directeur d'équipe Günther Steiner n'a pas tenu à faire des reproches à Mazepin. Au contraire, le pilote russe a été réconforté et remotivé par l'écurie américaine. "[Mazepin] était plutôt abattu", commente l'Italien. "Je lui ai simplement dit de garder la tête haute et de persévérer. Ce qui s'est passé n'est pas idéal, alors il s'en veut beaucoup. Mais il est prêt à reprendre la piste, nous l'avons motivé."

Avec Oleg Karpov 

partages
commentaires

Voir aussi :

Ricciardo espère que des dégâts expliqueront son rythme

Article précédent

Ricciardo espère que des dégâts expliqueront son rythme

Article suivant

Les notes du Grand Prix de Bahreïn 2021

Les notes du Grand Prix de Bahreïn 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Nikita Mazepin
Équipes Haas F1 Team
Auteur Filip Cleeren
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021