Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

Après la convocation de huit pilotes pour une même infraction présumée, seuls deux d'entre eux ont été sanctionnés mais de façon lourde : Nikita Mazepin et Nicholas Latifi.

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

L'accrochage entre Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen survenu dans le dernier tour du Grand Prix d'Autriche 2021 de Formule 1 a logiquement déclenché le déploiement de drapeaux jaunes. Les deux hommes sont en effet sorti de piste à haute vitesse au niveau du virage 5, heureusement sans rien toucher et sans revenir sur la piste. Toutefois, la zone a été immédiatement placée sous régime de double drapeau jaune.

Dans la foulée de l'incident, plusieurs pilotes, qui terminaient leur épreuve, sont passés et ont visiblement flirté avec la limite du ralentissement qui doit s'opérer en pareilles circonstances. Ainsi, après la course, ce ne sont pas moins de huit concurrents qui ont dû se rendre au bureau des commissaires pour s'expliquer. Dans l'ordre d'arrivée, l'on retrouvait : Carlos Sainz, Sergio Pérez, Daniel Ricciardo, Charles Leclerc, Pierre Gasly, Antonio Giovinazzi, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin.

Lire aussi :

Les décisions finales rendues en début de soirée au Red Bull Ring ont épargné les six premiers pilotes de cette liste. Le mot d'ordre du jour pour les décisions des commissaires étant visiblement la brièveté, voici comment ces six décisions ont été justifiées de façon invariable pour expliquer l'absence de sanction : "Les commissaires ont accepté le fait que le pilote avait agi de façon appropriée dans les secteurs sous double drapeau jaune."

En revanche, la limonade n'a pas été la même pour les deux derniers, à savoir Lafiti et Mazepin, qui ont eux été sanctionnés lourdement, comme souvent en pareil cas. Le Canadien et le Russe ont écopé d'un stop-and-go qui, converti en temps, équivaut à 30 secondes de pénalité sur le temps de course et trois points de pénalité sur leur Super Licence, portant leurs totaux respectifs sur les 12 derniers mois à 6 et 5.

Sans surprise, la justification est là aussi très courte : "Les commissaires ont analysé la télémétrie du pilote concerné qui n'a pas suffisamment ralenti pour le secteur sous double drapeau jaune."

Ironiquement, alors que dans le même temps Kimi Räikkönen a lui aussi été pénalisé pour sa responsabilité dans l'incident qui a provoqué le drapeau jaune, le Finlandais gagne une position sur Latifi (passant de 16e à 15e) puisqu'il a été sanctionné de 20 secondes et que seulement 1,5 seconde séparait la Williams et l'Alfa Romeo à l'arrivée.

partages
commentaires
Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel

Article précédent

Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel

Article suivant

Alonso "un peu triste" d'avoir privé Russell d'un point

Alonso "un peu triste" d'avoir privé Russell d'un point
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021