Mazzacane - Prost a gâché ma carrière

partages
commentaires
Mazzacane - Prost a gâché ma carrière
Par : Benjamin Vinel
13 août 2016 à 18:00

Gastón Mazzacane ne fait certainement pas partie des pilotes qui sont restés dans l'Histoire de la Formule 1, avec une saison anonyme chez Minardi et quatre Grands Prix pour Prost... contre qui il reste très en colère.

Jean Alesi, Alain Prost et Gaston Mazzacane avec l'AP04
Après la pluie
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane et les Jordan boys
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane
Gaston Mazzacane

C'est après trois saisons en F3000 sans le moindre top 5 que Gastón Mazzacane a rejoint Minardi au poste de pilote de réserve, à l'âge de 24 ans.

L'Argentin a ensuite participé à la saison 2000 de Formule 1 au sein de la petite Scuderia, obtenant la huitième place lors d'un Grand Prix d'Europe où seuls neuf pilotes ont franchi le drapeau à damier. Après des tests chez Arrows, il a rejoint Prost pour quatre Grands Prix infructueux début 2001. Sa carrière dans l'élite était déjà finie.

"C'était une époque incroyable", se remémore Mazzacane pour Motorsport.com. "J'ai couru face à beaucoup de grands pilotes, tels que Michael Schumacher, Mika Häkkinen, Rubens Barrichello, Heinz-Harald Frentzen, Giancarlo Fisichella, Eddie Irvine et Jean Alesi, qui a été mon coéquipier."

"Tous ces pilotes ont fait de nombreuses saisons et ont connu la consécration. C'était une époque très intéressante, très bonne. Parfois, je regarde les courses et j'ai très envie de remonter dans une F1."

Mazzacane a toutefois connu deux expériences très différentes chez Minardi et chez Prost, et a beaucoup plus apprécié le temps qu'il a passé à Faenza que l'époque Guyancourt.

"J'ai passé deux ans chez Minardi. J'ai travaillé avec de grands noms, comme Gustav Brunner, Cesare Fiorio et Giancarlo Minardi", poursuit-il. "Ils étaient tous très passionnés. Mais quand je suis allé chez Prost, il y avait des Italiens, des Anglais, des Français. Ce n'était pas une équipe, c'était un environnement très différent de ce que j'avais chez Minardi. Je n'aimais pas ça."

Mazzacane renvoyé après quatre courses

Le divorce a d'ailleurs été rapide entre Mazzacane et Prost, ce qui reste en travers de la gorge de l'Argentin. Les deux parties ont trouvé un accord au mois de janvier, mais Mazzacane a été prié de faire ses bagages dès le mois d'avril, après quatre Grands Prix, avec ce qui était présenté comme un accord commun.

Il faut dire que les performances du jeune pilote ne plaidaient pas en sa faveur : Mazzacane s'est toujours qualifié derrière son coéquipier Jean Alesi, relégué à 1"482 en moyenne, un gouffre ! En course, il a abandonné à trois reprises, se classant 12e à un tour d'Alesi en Malaisie.

Mazzacane a donc été remplacé par Luciano Burti, et n'en démord pas : selon lui, la cruauté de Prost l'a privé d'une meilleure carrière.

Lorsque nous lui demandons si Prost est meilleur pilote que directeur d'équipe, l'Argentin répond : "C'est clair. Il a perdu une équipe de F1, et la France n'a plus de Grand Prix au calendrier."

"Après ce qui s'est passé là-bas, je ne l'ai jamais revu. J'étais très mécontent de la façon dont les choses se sont terminées. Cette année-là, l'équipe a eu cinq pilotes. Ils ont commencé avec Alesi et moi, ils ont fini avec Tomáš Enge et Frentzen. Ils ont aussi eu Luciano Burti."

Ma carrière aurait pu être un peu différente

Gastón Mazzacane, s'il n'avait pas rejoint Prost

"Nous avions beaucoup de problèmes financiers. J'ai perdu ma carrière internationale en allant chez Prost. J'aurais pu rester un an de plus chez Minardi, c'est presque sûr. Au final, ma carrière aurait pu être un peu différente."

"Au final, il m'a viré parce qu'il cherchait des sponsors. C'était une grosse erreur."

Gastón Mazzacane dispute actuellement sa huitième saison dans le championnat argentin de voitures de tourisme, mais attend toujours sa première victoire dans la discipline.

Propos recueillis par Gabriel Lima

Article suivant
Sainz demande un vote des pilotes sur le Halo

Article précédent

Sainz demande un vote des pilotes sur le Halo

Article suivant

Vers une rivalité entre Sainz et Kvyat, coéquipiers de toujours ?

Vers une rivalité entre Sainz et Kvyat, coéquipiers de toujours ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Gaston Mazzacane
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités