McLaren admet avoir des interrogations financières pour 2016

partages
commentaires
McLaren admet avoir des interrogations financières pour 2016
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
22 sept. 2015 à 09:07

Eric Boullier, Directeur Sportif de l’équipe McLaren, a admis à Singapour que le team pourrait faire face à un resserrage de ceinture budgétaire en 2016.

Eric Boullier, McLaren Racing Director
Fernando Alonso, McLaren MP4-30 aux stands
Fernando Alonso, McLaren
Jenson Button, McLaren

Il est encore trop tôt pour dire si le team devra solliciter Honda pour apporter plus de liquidités dans le team la saison prochaine, explique Eric Boullier. Se voulant optimiste, le Français assure que l’équipe est encore attractive pour des sponsors grâce à son line-up de Champions du Monde, Fernando Alonso et Jenson Button, dont les salaires sont certes élevés mais justifiés en raison de leur statut de stars internationales à forte valeur ajoutée. Habituée à sa gloire de longue date et ses ressources supérieures, l'équipe ne souhaite nullement non plus prendre position du côté des réductions de coûts en F1, car la branche automobile de McLaren dépend directement de l'image technologique supérieure du sport.

"Nous n’avons clairement pas posé de questions sur un tel scénario à Honda car c’est encore un peu tôt pour le moment", estime Boullier. "En tant que partenaires, nous devrons mettre sur la table ce scénario l’an prochain. Nous travaillons dur en tant que team pour faire progresser notre portfolio et je ne peux pas vous le garantir à 100%, mais il y aura bientôt une annonce à 99,9%".

 

Recherche active de ressources ; Honda en dernier recours

McLaren n’occupe actuellement que la neuvième position du Championnat du Monde de Formule 1, ce qui signifie que les revenus FOM TV, qui suivent une grille établie en fonction des résultats au classement, se verront sérieusement amoindris.

L’impact des contre-performances de McLaren Honda a évidemment été très public et n’a rendu la possibilité de trouver des partenaires commerciaux que plus difficile, sans même parler de sponsor titre.

Alors que Ron Dennis ne souhaite pas brader la valeur de l’espace des très visibles pontons latéraux des McLaren du fait du statut historique du team et de son héritage, qui, juge-t-il, sont en soi d’excellentes manières de communiquer pour un sponsor, aucun grand commanditaire "saison" n’a été vu sur les flancs des autos depuis plusieurs années.

 

Nous travaillons dur, et nous devons évidemment trouver des sponsors. Si nous ne terminons pas dans les bonnes positions du championnat, nous perdons directement de l’argent de la FOM et il nous faudra trouver une façon de changer cela. Je ne dis pas que ce sera Honda. Nous devons y parvenir, par le biais d’autres mécanismes. Mais si cela se produit, nous le mettrons sur la table ".

 

Prochain article Formule 1
Horner - Audi est intéressé, mais rien n’est décidé

Article précédent

Horner - Audi est intéressé, mais rien n’est décidé

Article suivant

Le piéton fou de Singapour risque la prison

Le piéton fou de Singapour risque la prison

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités