McLaren a besoin de changements qui pourraient le tuer, selon Barnard

partages
commentaires
McLaren a besoin de changements qui pourraient le tuer, selon Barnard
27 juin 2018 à 15:33

L'ancien designer de McLaren, John Barnard, doute du fait que l'écurie puisse survivre aux changements majeurs qu'il juge nécessaires pour retrouver sa gloire passée.

Le passage de Barnard chez McLaren à partir de 1980 a été marqué par d'immenses succès, ce dernier ayant aidé à remettre sur pied une équipe en difficulté. Le design révolutionnaire de la MP4/1 à monocoque en carbone a permis à l'écurie britannique de retrouver à nouveau le succès après quatre années de disette et ses McLaren ont ensuite remporté des titres pilotes et constructeurs entre 1984 et 1986.

McLaren connaît actuellement une nouvelle période sans victoire. L'équipe n'a plus gagné depuis le GP du Brésil 2012 et n'a plus connu de podium depuis la manche d'ouverture de la saison 2014.

S'exprimant lors du lancement de sa biographie intitulée "The Perfect Car", Barnard a expliqué que la matrice de la structure managériale de McLaren devait être abandonnée pour permettre à l'équipe de retrouver le succès. Mais il estime que l'ampleur de la tâche pourrait rendre le changement impossible.

"Ils ont ce système de management matriciel probablement installé par [l'ancien dirigeant] Martin Whitmarsh et il faudrait sans doute y mettre fin, je ne pense pas qu'il fonctionne. Il faut modifier la réflexion. Je ne sais pas combien de temps ça prendrait, [ou] si l'équipe pourrait survivre à ce type de revirement fondamental."

"En prenant cela en compte, quand nous avons rejoint McLaren en 1980, [avec] les problèmes que j'ai eus ensuite pour essayer de modifier la façon dont les choses étaient faites, on parle d'une assez petite opération [à l'époque]. Si on applique ces problèmes à aujourd'hui, avec le nombre de personnes présentes, je n'aimerais pas faire ce travail. C'est comme faire virer de bord un pétrolier."

Une diversification de McLaren nocive à la F1

Barnard pense que la diversification de McLaren sous la direction de l'ancien PDG de McLaren Group Ron Dennis, surtout vers les voitures de route, s'est également déroulée au détriment des efforts faits en Formule 1.

"J'ai toujours été très inquiet au sujet de la diversification. Je sais que l'idée de Ron était qu'il voulait ce grand groupe de compagnies [...] et il voulait chapeauter le tout, et il a réussi. Mais je pense qu'il a accompli cela au détriment de l'équipe de Formule 1." 

L'ancien ingénieur d'indiquer qu'il avait, plus récemment, quand Dennis était toujours chez McLaren, pressé le président à se concentrer sur l'équipe de F1 plutôt que sur les activités périphériques. "Je disais constamment à Ron , 'Qui s'occupe de la Formule 1 ? Il faut que tu reviennes à la Formule 1 pour la faire aller de l'avant ; personne d'autre ne peut le faire, seulement toi'."

"[Dennis aurait répondu] 'Oui, j'ai ces gars, il y a ci et ça'. Je vois McLaren aujourd'hui en me disant que s'il avait pris un peu cela en compte, les choses auraient pu être différentes."

Graham Keilloh

Article suivant
Haas : Seul pilote sans point avec Sirotkin, Grosjean "rebondira"

Article précédent

Haas : Seul pilote sans point avec Sirotkin, Grosjean "rebondira"

Article suivant

Sainz : Rester chez Renault "serait un plaisir"

Sainz : Rester chez Renault "serait un plaisir"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu