Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

D'après Zak Brown, PDG de McLaren, Red Bull fait preuve d'un grand courage en lançant l'année prochaine son propre département moteur en Formule 1.

Projet moteur : McLaren salue la décision "courageuse" de Red Bull

À l'issue de la saison 2021 de Formule 1, Honda quittera la discipline mais, via un accord passé avec Red Bull, les blocs V6 hybrides nippons continueront d'être exploités par l'écurie autrichienne jusqu'en 2024. Sur le long terme, Red Bull se fixe l'objectif de concevoir ses propres moteurs en catégorie reine. L'investissement lié à ce projet est considérable et correspond peu ou prou au rachat de l'écurie Jaguar par la société de boissons énergisantes, à la fin de la saison 2004.

Lire aussi :

En Formule 1, seuls les grands constructeurs développent des moteurs. À ce jour, ils sont au nombre de quatre : Mercedes, Ferrari, Renault et Honda. Et d'après Zak Brown, PDG de McLaren, partenaire de la marque allemande, une équipe concevant son propre moteur s'expose à de grands risques économiques. "Je pense que leur décision est très, très courageuse", indique l'Américain. "Je crois que cela pourrait certainement être un succès. Red Bull est une grande équipe avec beaucoup de ressources."

"Mais je pense que si le gel des moteurs n'avait pas eu lieu, je ne suis pas sûr qu'ils se seraient lancés dans ce projet, parce que cela nécessite d'énormes ressources et un développement continu qui les pousseraient probablement au-delà de la limite de la faisabilité économique. Donc, je pense que c'est une bonne chose que nous ayons des règles ralentissant les dépenses."

Avec Red Bull qui s'apprête à endosser le costume de David face aux trois Goliath restants, Mercedes, Ferrari et Renault, Brown estime qu'il sera difficile de gérer simultanément une monoplace et un moteur. "Ce n'est pas sans risque", poursuit-il. "Je pense qu'un tel programme, avec des centaines d'employés, c'est se rajouter beaucoup de travail. Ceci étant dit, il semble que [Red Bull] embauche des personnes très talentueuses."

Lire aussi :

Brown affirme que seules les circonstances uniques liées au retrait de Honda, permettant à Red Bull d'obtenir un moteur prêt à l'emploi et compétitif dès 2022, ont permis de rendre le projet de l'écurie autrichienne viable. Ainsi, il est peu probable que McLaren développe à son tour son propre moteur lors des années à venir.

"[Red Bull] a été en mesure de récupérer un moteur existant, une propriété intellectuelle et des infrastructures, cela rend leur projet beaucoup plus rentable qu'en partant d'une feuille blanche", précise le PDG de McLaren. "Je ne vois pas McLaren faire des moteurs de sitôt, car je ne pense pas que Red Bull se serait lancé dans ce projet si l'opportunité de reprendre le programme de Honda ne s'était pas présentée."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pérez suit les réglages de Verstappen pour éviter d'être "perdu"

Article précédent

Pérez suit les réglages de Verstappen pour éviter d'être "perdu"

Article suivant

EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait

EL2 - Doublé Mercedes, Verstappen en retrait
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021