McLaren doit surmonter l'épreuve d'essais grandeur nature

partages
McLaren doit surmonter l'épreuve d'essais grandeur nature
Par : Basile Davoine
4 avr. 2015 à 07:00

Fernando Alonso, McLaren MP4-30 devance son équipier Jenson Button, McLaren MP4-30 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T, qui a une crevaison
John Watson avec Jan Lammers, titulaire du siège A1 Equipe des Pays-Bas
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren MP4-30

Parfois peu tendre envers son ancienne équipe, John Watson observe avec attention l'évolution de la collaboration entre McLaren et Honda, qui connaissent un début de saison 2015 compliqué. Une situation toutefois logique puisque le motoriste japonais a un an de retard sur la concurrence en ce qui concerne l'expérience en piste.

Chez McLaren, on rappelle avec insistance que la MP4-30 est une monoplace bien née, dont le potentiel ne demande qu'à être exploité. Des affirmations dont Watson ne doute pas, mais qui restent encore trop dépendantes du travail de Honda et de l'intégration du V6 nippon. Pour l'ancien pilote, ce qui fait le plus de mal à l'image de McLaren est de devoir effectuer tous ses travaux de développement à découvert, en raison des restrictions des essais privés.

"Il semble qu'ils ont une bonne voiture, un bon châssis, qui sera un challenger solide quand il y aura un moteur capable d'être exploité", confirme Watson à GPUpdate. "Mais ils doivent passer par la douleur d'effectuer leur développement de manière très publique."

Encore au moins deux ans de labeur

Malgré un double abandon à Sepang, les progrès étaient visibles au niveau du rythme de course. Watson s'attend à voir une nouvelle amélioration dès Shanghai, dans une semaine.

"J'espère qu'entre maintenant et la Chine, avec ce qui se passe à Woking et au Japon, cela permettra de voir des progrès en termes de performance et de fiabilité. Je m'attends à une performance bien plus forte que ce que nous avons vu jusqu'à présent lors des deux premiers rendez-vous."

Cependant, pour espérer jouer de nouveau la couronne mondiale à l'avenir, le chemin de McLaren est encore long et sinueux.

"Cela prendra peut-être jusqu'à la fin de l'année pour exposer le plein potentiel de ce qu'ils ont. En 2016 ils chercheront à gagner des courses, et à être un sérieux prétendant, et en 2017 toutes les choses seront équilibrées et ils seront en mesure de se battre pour le titre. Mais il faut passer par cette année, l'année prochaine et la suivante pour que cela se concrétise."

Prochain article Formule 1
Grosjean : "La chaleur est une force pour Ferrari"

Article précédent

Grosjean : "La chaleur est une force pour Ferrari"

Article suivant

Williams admet un rythme de course très insuffisant

Williams admet un rythme de course très insuffisant

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes John Watson
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités