McLaren et Alonso font taire la rumeur Mercedes

Devant les rumeurs lointaines le liant à Mercedes, Fernando Alonso a tenu à rassurer l'écurie McLaren en affirmant devant les employés de la marque qu'il était plus que jamais impliqué dans le projet.

Sitôt le baquet de Nico Rosberg libéré, de nombreux observateurs se sont tournés vers Fernando Alonso quand il s'est agi de trouver un remplaçant potentiel à l'Allemand. Des rumeurs qui ont été ravivées par les propos de Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes.

Ce dernier, dans un entretien pour Sky Sports, avait indiqué qu'il n'était pas possible de ne pas considérer l'option Alonso dans la recherche d'un équipier à Lewis Hamilton en 2017, même si cela n'impliquait pas forcément qu'il soit la cible privilégiée, pour de nombreuses raisons, à commencer par le fait qu'il possède un contrat avec McLaren qui court jusqu'en fin de saison prochaine.

Toujours est-il que l'attrait d'un duo Hamilton-Alonso continue de susciter l'intérêt du monde la F1, bien qu'il semble aujourd'hui que tous les chemins mènent à Valtteri Bottas ou à Pascal Wehrlein quand il s'agit de désigner les favoris au baquet de la future W08 Hybrid.

D'ailleurs, en visite au McLaren Technology Centre de Woking ce mercredi, l'Espagnol a réaffirmé auprès du personnel de la structure britannique toute son implication et sa volonté de réussite du projet initié en 2015.

Dans un tweet du compte officiel de l'écurie, une phrase prononcée par le double champion du monde a été reprise et mise en avant : "Je crois dans ce projet et je veux être champion du monde avec McLaren-Honda. C'est mon seul but."

Reste que, malgré le récent démenti de Flavio Briatore, certains éléments laissent entendre que c'est Alonso qui aurait pourtant fait partie des premiers pilotes à solliciter Toto Wolff suite à l'annonce de la retraite de Rosberg.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités
Tags contrat, rumeur