McLaren s'étonne de l'appel retiré par Racing Point

partages
commentaires
McLaren s'étonne de l'appel retiré par Racing Point
Par :

Zak Brown se dit surpris par le rétropédalage de Racing Point, qui a retiré son appel dans l'affaire des écopes de freins.

L'écurie Racing Point a été sanctionnée de 15 points de pénalité au championnat constructeurs ainsi que de 400 000 € d'amende suite à des réclamations portées par Renault en début de saison. L'équipe française – et plusieurs autres – estimait que l'écurie de Silverstone avait enfreint la réglementation en bénéficiant des ressources de Mercedes pour ces pièces.

Après la décision rendue par les commissaires au mois d'août, Renault, McLaren, Williams et Ferrari avaient fait part de leur intention de faire appel. Chaque entité y a finalement renoncé, estimant que la FIA avait apaisé leurs craintes en clarifiant le sujet et en interdisant plus fermement la copie ou la rétro-ingénierie à partir de la saison prochaine. Racing Point avait également fait appel dans un premier temps, assurant n'avoir jamais enfreint la moindre règle. Le propriétaire de l'écurie, Lawrence Stroll, avait d'ailleurs fait une sortie rare mais remarquée dans la presse.

"Je ne m'exprime pas souvent publiquement, mais je suis extrêmement en colère contre toute suggestion selon laquelle nous avons été malhonnêtes ou avons triché – en particulier les commentaires de nos concurrents", avait réagi le Canadien. "Je n'ai jamais triché de ma vie. Ces accusations sont totalement inacceptables et fausses. Mon intégrité et celle de mon équipe sont indiscutables." Il avait également dit être prêt à "prendre toutes les mesures nécessaires pour prouver notre innocence".

Lire aussi :

En retirant son appel après ses concurrents, Racing Point a de facto mis un terme définitif à l'affaire qui concernait l'écurie. Néanmoins, Zak Brown s'étonne du décalage entre cette décision et le discours de Stroll quelques semaines auparavant. "J'étais surpris qu'ils le retirent, car ils voulaient aller jusqu'au bout pour laver leur nom", explique le PDG de McLaren Racing. "C'est donc un gros changement en retirant [l'appel]. C'est en contradiction avec les intentions qu'il avait manifestées."

Comme les autres directeurs d'équipe, Brown s'en tient toutefois au fait que la FIA a pris des mesures satisfaisantes suite à cette affaire. "C'était très important, et je suis ravi de voir qu'ils ont corrigé ça rapidement, qu'ils l'ont pris au sérieux", souligne-t-il. "Plus que tout, il faut savoir quelles sont les règles. Ainsi, quelles qu'elles soient, nous les respectons tous. Je crois que le problème que tout le monde a eu a avec ça, c'était de se dire : 'Attendez une minute, qu'est-ce qui a été fait ? Nous pensons tous que cela va à l'encontre du règlement ou de l'esprit du sport'. S'il y avait des failles, refermons-les de manière à ne pas avoir plusieurs championnats. Je crois que la FIA n'a pas aimé ce qu'elle a vu, ils sont sur le coup. C'est une bonne chose."

Sur le fond, toute la problématique autour de l'affaire Racing Point s'articule autour du partage des ressources ou d'une propriété intellectuelle. Car derrière le terme de copie, on peut aussi évoquer l'inspiration inévitable que chacun puise chez la concurrence, et qui caractérise la Formule 1 depuis des décennies. Sur ce point, Zak Brown répond en prenant l'exemple du nouveau nez testé au Mugello par McLaren, et qui rappelle énormément celui de… Mercedes.

"Premièrement, c'est un nez expérimental", rappelle-t-il. "Deuxièmement, tout ce que nous faisons chez McLaren est conçu et produit par nos soins. Je crois que tout le monde a parlé de l'inspiration et de ce que l'on apprend des autres. Au bout du compte, c'est un nez, pas une voiture. Nous avons dix millions de dessins de ce nez."

Les écuries n'ont pas à craindre le passé de Domenicali chez Ferrari

Article précédent

Les écuries n'ont pas à craindre le passé de Domenicali chez Ferrari

Article suivant

Comprendre la réduction supplémentaire de l'appui aéro en 2021

Comprendre la réduction supplémentaire de l'appui aéro en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren , Racing Point
Auteur Basile Davoine