McLaren avec une évolution Honda pour améliorer la fiabilité à Sotchi

partages
commentaires
McLaren avec une évolution Honda pour améliorer la fiabilité à Sotchi
Par : Lawrence Barretto
25 avr. 2017 à 07:00

Après la série de défaillances qui a affecté Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne à Bahreïn, Honda introduira le week-end prochain à Sotchi une évolution censée améliorer la fiabilité du MGU-H.

Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, returns to the pits
Les mécaniciens McLaren regardent la course dans le garage de Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Les problèmes récurrents avec cette partie de l'unité de puissance nippone ont perturbé la séance de qualifications de Fernando Alonso lors du Grand Prix de Bahreïn, tandis que Stoffel Vandoorne n'a même pas pu prendre le départ de la course le dimanche. À chaque fois, le MGU-H était en cause.

Pour les deux journées d'essais qui ont suivi sur le circuit de Sakhir, la semaine dernière, Honda avait procédé à une correction temporaire afin d'éviter tout problème, ce qui a notamment permis à Vandoorne de dérouler un programme complet et sans accroc lors de la deuxième journée. Depuis, le motoriste japonais a travaillé pour apporter une solution définitive.

Un MGU-H corrigé

D'après les informations de Motorsport.com, les deux McLaren-Honda bénéficieront à Sotchi d'un nouveau MGU-H, qui a été évolué pour éliminer les risques de défaillance. En revanche, il ne s'agit pas d'une toute nouvelle spécification. Cette modification oblige toutefois l'écurie britannique à amenuiser un peu plus ses jokers, puisqu'il s'agira déjà du quatrième MGU-H pour Vandoorne, et du troisième pour Alonso, quand quatre seulement sont disponibles pour toute la saison avant de purger une pénalité.

"Après un week-end de Grand Prix décevant à Bahreïn, nous avons été très occupés avec aussi deux journées d'essais", rappelle Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda. "L'équipe a travaillé dur pour intégrer des contre-mesures afin de combattre nos problèmes avec le MGU-H. Lors du deuxième jour d'essais, nous pensons avoir été capables de confirmer la bonne direction de notre solution face à ce problème, après avoir bouclé 81 tours avec Stoffel au volant. Les résultats témoignent du travail acharné et de la détermination de l'équipe."

McLaren espère bénéficier de la fiabilité attendue pour le Grand Prix de Russie, afin de pouvoir progresser dans d'autres domaines qui nécessitent du roulage et une préparation de course idéale.

"Honda travaille dur pour trouver des solutions au problème de MGU-H dont nous avons souffert, et du côté de McLaren, c'est important de nous assurer que tout notre processus opérationnel et nos procédures soient blindés tout au long du week-end, afin de pouvoir au moins voir le drapeau à damier avec les deux voitures", insiste Éric Boullier, directeur de la compétition de l'écurie de Woking.

"Après les essais [de Bahreïn], nous travaillons pour apporter de nouvelles pièces à Sotchi, et du côté du châssis, nous sommes confiants quant au chemin que nous empruntons pour le développement et travaillons constamment pour trouver davantage de performance partout où nous le pouvons. Les deux pilotes font remonter un feeling positif dans la voiture, donc c'est important que nous poursuivions cette construction au fil de la saison."

Avec Lawrence Barretto

Article suivant
Force India veut résoudre sa faiblesse dans les virages lents

Article précédent

Force India veut résoudre sa faiblesse dans les virages lents

Article suivant

Ecclestone, tel un "tueur à gages" sans balles

Ecclestone, tel un "tueur à gages" sans balles
Charger les commentaires