McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place

McLaren, Racing Point, Ferrari, Renault : ça se bouscule pour la troisième place du championnat constructeurs ! Selon Andreas Seidl, tout se jouera sur des détails.

McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place

À l'issue du Grand Prix de Belgique le week-end dernier, McLaren a pris la troisième position du championnat constructeurs grâce à la septième place de Lando Norris. Néanmoins, s'il est un enseignement à retenir après Spa-Francorchamps, c'est que la lutte pour cette position enviée derrière Mercedes et Red Bull Racing s'intensifie et voit les candidats être plus nombreux que prévu : Racing Point et Renault veulent aussi y prétendre, tandis que Ferrari ne peut pas être écarté, même après un week-end aussi désastreux que celui vécu sur le toboggan des Ardennes.

Lire aussi :

Le rendez-vous de Monza pourrait représenter une seconde chance de distancer la Scuderia – qui pointe à sept longueurs de McLaren tout en n'ayant que deux points d'avance sur Renault – mais pour Andreas Seidl, il s'agira de saisir chaque opportunité car l'écurie italienne reviendra tôt ou tard dans le match.

"Je m'attends à être de nouveau proche des Racing Point et les Renault", avance le directeur de McLaren avant le Grand Prix d'Italie. "D'après tout ce que l'on peut voir et lire actuellement chez Ferrari, ils pourraient être encore en difficulté. Espérons que ce sera une nouvelle opportunité de marquer plus de points. Cela nous donne une chance de plus d'en inscrire davantage par rapport à certains concurrents qui seront plus forts sur d'autres circuits."

"Il est important que nous ne sous-estimions jamais la capacité de Ferrari à riposter en cours de saison car ils ont l'expérience, les ressources humaines et l'infrastructure pour. Je suis certain que ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils contre-attaquent. C'est pourquoi ça fait encore plus mal de ne pas avoir pris davantage de points [à Spa]."

En effet, si l'écurie de Woking a grimpé au classement, elle a déploré l'abandon de Carlos Sainz avant même le départ du Grand Prix de Belgique en raison d'une défaillance moteur. L'Allemand insiste depuis le début de la saison sur l'importance de ce qu'il appelle "l'exécution des courses" pour viser la troisième place du championnat. Autrement dit, tout se jouera sur des détails.

"Je crois toujours que la Racing Point est clairement la troisième voiture la plus forte du plateau", martèle-t-il. "Après, je dirais qu'il y a une bagarre très serrée entre les Ferrari, les Renault et nous. Au bout du compte, il s'agit de maximiser les week-ends, de s'assurer de faire des tours parfaits en Q3, d'avoir une parfaite exécution de la course le dimanche, une fiabilité parfaite. Je crois que c'est ce qui sera décisif dans ce championnat."

"Nous ne sommes pas loin de nous battre avec les Renault. Nous nous attendons à ce qu'ils soient très forts à Monza, car ils l'étaient aussi là-bas l'an dernier. Mais en ce qui nous concerne, le rythme de la voiture est encourageant et nous pourrions prendre des points à Racing Point et à Ferrari. Nous sommes de nouveau troisièmes au championnat constructeurs, c'est une bonne chose."

partages
commentaires
Wolff propose de diffuser les échanges radio internes

Article précédent

Wolff propose de diffuser les échanges radio internes

Article suivant

Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore

Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021