Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
30 jours
31 oct.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
51 jours
04 déc.
Prochain événement dans
72 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
79 jours

McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place

partages
commentaires
McLaren ne sous-estime pas Ferrari pour la troisième place
Par :

McLaren, Racing Point, Ferrari, Renault : ça se bouscule pour la troisième place du championnat constructeurs ! Selon Andreas Seidl, tout se jouera sur des détails.

À l'issue du Grand Prix de Belgique le week-end dernier, McLaren a pris la troisième position du championnat constructeurs grâce à la septième place de Lando Norris. Néanmoins, s'il est un enseignement à retenir après Spa-Francorchamps, c'est que la lutte pour cette position enviée derrière Mercedes et Red Bull Racing s'intensifie et voit les candidats être plus nombreux que prévu : Racing Point et Renault veulent aussi y prétendre, tandis que Ferrari ne peut pas être écarté, même après un week-end aussi désastreux que celui vécu sur le toboggan des Ardennes.

Lire aussi :

Le rendez-vous de Monza pourrait représenter une seconde chance de distancer la Scuderia – qui pointe à sept longueurs de McLaren tout en n'ayant que deux points d'avance sur Renault – mais pour Andreas Seidl, il s'agira de saisir chaque opportunité car l'écurie italienne reviendra tôt ou tard dans le match.

"Je m'attends à être de nouveau proche des Racing Point et les Renault", avance le directeur de McLaren avant le Grand Prix d'Italie. "D'après tout ce que l'on peut voir et lire actuellement chez Ferrari, ils pourraient être encore en difficulté. Espérons que ce sera une nouvelle opportunité de marquer plus de points. Cela nous donne une chance de plus d'en inscrire davantage par rapport à certains concurrents qui seront plus forts sur d'autres circuits."

"Il est important que nous ne sous-estimions jamais la capacité de Ferrari à riposter en cours de saison car ils ont l'expérience, les ressources humaines et l'infrastructure pour. Je suis certain que ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils contre-attaquent. C'est pourquoi ça fait encore plus mal de ne pas avoir pris davantage de points [à Spa]."

En effet, si l'écurie de Woking a grimpé au classement, elle a déploré l'abandon de Carlos Sainz avant même le départ du Grand Prix de Belgique en raison d'une défaillance moteur. L'Allemand insiste depuis le début de la saison sur l'importance de ce qu'il appelle "l'exécution des courses" pour viser la troisième place du championnat. Autrement dit, tout se jouera sur des détails.

"Je crois toujours que la Racing Point est clairement la troisième voiture la plus forte du plateau", martèle-t-il. "Après, je dirais qu'il y a une bagarre très serrée entre les Ferrari, les Renault et nous. Au bout du compte, il s'agit de maximiser les week-ends, de s'assurer de faire des tours parfaits en Q3, d'avoir une parfaite exécution de la course le dimanche, une fiabilité parfaite. Je crois que c'est ce qui sera décisif dans ce championnat."

"Nous ne sommes pas loin de nous battre avec les Renault. Nous nous attendons à ce qu'ils soient très forts à Monza, car ils l'étaient aussi là-bas l'an dernier. Mais en ce qui nous concerne, le rythme de la voiture est encourageant et nous pourrions prendre des points à Racing Point et à Ferrari. Nous sommes de nouveau troisièmes au championnat constructeurs, c'est une bonne chose."

Wolff propose de diffuser les échanges radio internes

Article précédent

Wolff propose de diffuser les échanges radio internes

Article suivant

Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore

Vettel : "Une montagne à gravir" pour que la F1 existe encore
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Équipes McLaren , Ferrari , Renault F1 Team , Racing Point
Auteur Basile Davoine