McLaren : "Les mauvaises nouvelles sont derrière nous"

Le PDG de McLaren, Zak Brown, insiste sur le fait que son entreprise est en bonne forme financière, après un début d'année 2020 difficile à cause de la crise du COVID-19.

McLaren : "Les mauvaises nouvelles sont derrière nous"

McLaren avait exprimé un besoin urgent de fonds supplémentaires pour traverser la crise du coronavirus, et avait aussi annoncé réduire le nombre de ses employés. En juin, l'équipe de Woking a validé un accord de prêt avec la Bahrain National Bank, et a trouvé de nouveaux sponsors, dont un partenariat avec Gulf Oil, qui était partenaire de l'écurie entre 1968 et 1973.

Son PDG, Zak Brown, se veut désormais rassurant sur l'avenir financier de l'équipe et révèle que d'autres accords vont être conclus. "Je pense que nous sommes en bonne position maintenant", a déclaré l'Américain. "Les mauvaises nouvelles sont derrière nous, en ce qui concerne tout ce qui s'est passé ces derniers mois. Nous sommes sains financièrement."

"Je pense que nous bénéficions d'une certaine agressivité et du fait d'avoir été proactifs quand le COVID-19 nous a touchés, et d'avoir reconnu la gravité des problèmes qu'il allait causer à notre sport et pour nous. Nous avons anticipé ces problèmes en essayant de les régler rapidement, donc nous pouvons tourner la page financièrement."

"Nous avons tout juste annoncé Gulf Oil et Iconix, et nous avons d'autres annonces à venir, nous sommes exactement où nous voudrions être. Lorsque je regarde vers l'avenir, je pense que nous nous reposons sur un modèle économique bien meilleur pour la F1 et pour McLaren. Nous sommes dans une bonne situation et le moral est bon."

Lire aussi :

Brown insiste sur le fait que ces accords de sponsoring récents représentent des revenus significatifs, et se félicite que des entreprises veuillent encore faire affaire : "Tous les accords que nous avons annoncés sont réels, importants, et conséquents. Je pense que si vous mettez en place des partenariats qui ne sont pas sains, ça ruine votre plan économique et vous cause du tort 12 à 24 mois après. Nous avons notre plan, nous nous y tenons. Je pense que le sponsoring est toujours difficile, même dans des temps meilleurs. Je pense que l'année prochaine sera meilleure."

"Contrairement à la crise financière de 2008 où tout le monde s'était arrêté, les gens vivent maintenant avec le COVID-19 et admettent que nous pourrions avoir à faire avec après le 31 décembre, et je vois des gens qui reprennent leurs activités, ils font tourner leur affaire différemment. Nous sommes très bons dans le numérique et les réseaux sociaux, ainsi que les choses de cette nature, et c'est devenu bien plus important. Cela a en quelque sorte remplacé, à court terme, les hospitalités. Mais à défaut d'hospitalité, nous avons toujours des relations de professionnels à professionnels. Nous avons beaucoup de discussions en cours, je m'attends à une croissance plus lente que ce que nous attendions pour 2021, mais tout va bien."

Le président de McLaren confirme que le plan d'amélioration des infrastructures de Woking, qui avait été mis en pause, est revenu dans les objectifs : "Nous avançons. Tout ce dont nous avons besoin pour l'avenir est planifié. Nous avons relancé des projets. Nous avons des échelles temporelles et nous sommes très à l'aise face aux investissements nécessaires dans les bons domaines, et au bon moment. Nous sortons du COVID-19. Et nous avançons avec notre plan principal, si l'on peut l'appeler ainsi."

partages
commentaires
Prost ne croit pas que la Racing Point ait été conçue "sans aide"
Article précédent

Prost ne croit pas que la Racing Point ait été conçue "sans aide"

Article suivant

Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone

Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Formule 1
27 oct. 2021
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021