Formule 1 GP de Singapour

McLaren met en garde contre de trop lourds investissements structurels

Zak Brown, PDG de McLaren, se dit "sensible" à la demande de Williams d'être autorisé à investir dans de nouvelles installations, mais avertit que des allocations plus importantes pour les dépenses d'investissement ne peuvent pas être une solution générale.

Le McLaren Technology Centre de Woking

Le nouveau patron de l'écurie Williams, James Vowles, cherche à donner à l'équipe un moyen de rattraper son retard dans les installations de sa base vieillissante de Grove. Selon le Règlement Financier de la F1, les écuries disposent d'une allocation de 36 millions de dollars sur une période de quatre ans pour investir dans des dépenses d'équipement, avec une exception pour les souffleries.

Mais selon Vowles, ce montant est loin d'être suffisant pour permettre à Williams de rattraper les meilleures équipes en matière d'infrastructures. Les discussions visant à trouver une solution permettant à Williams de "surinvestir" n'ont pas encore abouti, les équipes rivales souhaitant obtenir des allocations de dépenses d'investissement plus importantes pour elles aussi si des concessions doivent être accordées à Williams...

"Certaines équipes ont pris le train en marche mais en fait, nous aimerions avoir un peu plus de CapEx", a déclaré Toto Wolff, patron de Mercedes, au moment de décrire les discussions en cours.

Zak Brown, à la tête McLaren, se dit "sensible" à la situation de Williams mais prévient que toute solution proposée pour cette équipe en particulier ne doit pas par la suite donner lieu à une nouvelle frénésie de dépenses.

"Je ne suis pas un fan des indemnités plus importantes, en général. Je suis compréhensif et coopératif pour que Williams dispose de la chance de rattraper son retard", a déclaré Brown à la rédaction allemande de Motorsport.com"Le problème, c'est qu'une fois que cela a été présenté, toutes les autres équipes se sont engouffrées dans la brèche et ont voulu capitaliser en disant : 'Bon, je veux quelque chose'. Ce qui avait commencé comme une demande de Williams pour rattraper son retard s'est transformé en une conversation sur la question de savoir si nous devrions tous disposer d'entre 70 et 90 millions d'euros [d'allocation]."

James Vowles, directeur de Williams.

James Vowles, directeur de Williams.

Brown estime qu'il sera difficile d'obtenir le soutien d'une solution unique pour Williams, car les équipes rivales du milieu de plateau feront valoir que l'écurie anglaise aura non seulement pu les rattraper, mais même les dépasser grâce à des installations plus récentes.

"Le problème, c'est que si Williams se fait rattraper, certaines équipes se diront : 'Oui, mais leurs installations sont plus récentes que les miennes, alors je veux les rattraper'", illustre Brown. "Je ne sais donc pas comment nous y parviendrons. Je comprends la situation de Williams, je la soutiens, mais pas si elle ouvre la voie à une frénésie de dépenses. Et c'est ce qui a commencé à se produire. Ce qui a commencé comme "aidons Williams" s'est transformé en une moitié d'équipes qui voulaient plus d'argent et une autre moitié qui n'en voulait pas. La moitié des équipes n'en voulaient pas."

"Je suis fondamentalement opposé à ce que l'on dépense plus d'argent simplement parce que nous avons tous plus de ressources. Cela ne ferait qu'engendrer une nouvelle guerre des dépenses."

Brown ajoute en plaisantant : "Je pense que la raison pour laquelle la F1 est si compétitive en ce moment, à part Max [Verstappen], c'est que [le plafond budgétaire] fonctionne. Si vous enlevez Max, vous auriez eu cinq ou six équipes qui auraient déjà gagné [Un Grand Prix]. Nous devons mettre un plafond budgétaire sur le pied droit de Max !"

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Vandoorne espère garder sa place chez Aston Martin en 2024
Article suivant La Mercedes W14 évoluera encore d'ici la fin de saison

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France