McLaren aura de nouvelles évolutions à Monaco

McLaren prévoit l'introduction de la seconde partie de son package d'améliorations lors du Grand Prix de Monaco, après l'encourageant GP d'Espagne.

En Catalogne, la MCL32 était dotée de nouveaux ailerons, d'un nouveau fond plat et de nouveaux éléments de carrosserie qui se sont avérés très prometteurs, notamment vis-à-vis de la corrélation avec les données issues de la soufflerie et de la CFD. Et qui donnent donc une grande confiance dans le travail fait actuellement.

Le directeur de la compétition de McLaren, Éric Boullier, a expliqué à Motorsport.com que l'équipe travaillait en coulisse pour que cette corrélation porte ses fruits, et que les pièces qui arrivent à Monte-Carlo permettent un nouveau pas en avant.

"Nous avons restructuré et reconstruit l'équipe, et maintenant elle travaille et fonctionne très, très bien. Vous pouvez voir les résultats, et notre taux de corrélation est incroyable."

"En Espagne, nous avons apporté un nouvel aileron avant, une nouvelle carrosserie, un nouveau fond plat et un nouvel aileron arrière, et la corrélation est de 95%. Et avec le nouveau règlement de cette année qui permet de gros gains à chaque fois que l'on travaille en soufflerie ou en CFD, nous voyons encore un gros potentiel."

"Donc ce que nous avions sur la voiture [à Barcelone] était la première partie du package et la seconde partie sera à Monaco. Ça nous a permis, avec Fernando, de monter dans la hiérarchie du milieu de grille, c'est un fait, pas un fantasme."

Objectif points

Même si Alonso n'a pas réussi à concrétiser les bonnes qualifications du Grand Prix d'Espagne en raison d'un départ manqué, Boullier pense que finir dans le top 10 est désormais un objectif raisonnable.

"Ce n'est pas de l'espoir : nous savons que sur les circuits où le moteur est moins important nous pouvons être dans les points. C'est tout. Mais nous ne courons pas pour être septièmes. J'ai dit ça à Mansour [Ojjeh, un des actionnaires de McLaren] samedi."

"Il était exalté par les qualifications, et surtout quand on regarde la télémétrie en direct, on peut voir où il [Alonso] gagnait du temps et où il en perdait, donc pendant trois secondes on va dire : 'oui, un autre pas en avant !' Mais la pensée suivante est 'c'est seulement la septième place, vous savez'. Donc pas de quoi être exalté."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Circuit Monte Carlo
Équipes McLaren
Type d'article Actualités