McLaren prépare l'avenir avec son châssis

Compte tenu des difficultés actuellement rencontrées par Honda avec son unité de puissance, on pourrait penser que McLaren est en train de développer son châssis en vain. Que nenni, répond Éric Boullier.

McLaren prépare l'avenir avec son châssis
Le nez de la McLaren MCL32
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Oliver Turvey, McLaren
Oliver Turvey, McLaren MCL32
Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren, Oliver Turvey
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

En effet, tandis que McLaren attend la prochaine spécification du moteur Honda avec impatience – en espérant que celle-ci résolve les problèmes récurrents rencontrés au niveau de la performance et surtout de la fiabilité –, l'équipe a engagé un programme de développement agressif pour son châssis.

Aux essais de cette semaine à Bahreïn, McLaren a testé de nombreuses évolutions, notamment plusieurs designs d'aileron arrière, dans l'optique d'introduire de nouvelles pièces au Grand Prix de Russie.

Bien que l'écurie britannique soit consciente qu'il sera difficile de surpasser le manque de puissance de la MCL32, le directeur d'équipe Éric Boullier déclare que la pire chose à faire serait de lâcher du lest en attendant que Honda trouve la solution à ses soucis.

"Tout d'abord parce que la course est dans notre ADN, mais aussi parce que si nous laissons tomber, tout s'effondrera", affirme Boullier. "Nous ne pouvons pas nous effondrer. Nous sommes responsables de la performance du châssis, donc nous devons nous assurer d'avoir un bon châssis et de le développer."

"De plus, nous devons également préparer les années à venir, parce qu'il y aura au moins deux ou trois ans de stabilité dans la réglementation. Donc nous bâtissons cette plateforme pour l'avenir. Nous sommes une écurie de course professionnelle, et on ne s'arrête pas de faire la course juste parce que l'une des pièces ne fonctionne pas."

Déjà cinq abandons

Chez Honda, c'est évidemment le branle-bas de combat après un début de saison où McLaren a enregistré une 13e place couplée à cinq abandons. Yusuke Hasegawa, responsable du projet F1 de la marque nippone, est rentré au Japon dès la fin du Grand Prix de Bahreïn pour superviser le développement de l'unité de puissance.

"S'ils étaient détendus, quelque chose clocherait", poursuit Boullier. "Ils sont très conscients de ce qui se passe, je pense. Leurs inquiétudes sont les mêmes que celles que nous pouvons avoir en Europe, même si leur culture est différente. Je pense que c'est juste... Ce sont des questions typiques en sport auto : comment le faire, et comment aller plus vite ?"

"Ils ont essayé beaucoup de choses. Ils travaillent très dur, mais il faut juste trouver la clé pour libérer le potentiel. Il faut qu'ils travaillent sur le banc d'essai pour surmonter ce manque de performance."

partages
commentaires
Rétro 1991 - La création de l’écurie Jordan de Formule 1
Article précédent

Rétro 1991 - La création de l’écurie Jordan de Formule 1

Article suivant

Les embûches pour accéder à la F1, selon King

Les embûches pour accéder à la F1, selon King
Charger les commentaires
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021