McLaren ne sait pas encore avec quel carburant débuter la saison

partages
commentaires
McLaren ne sait pas encore avec quel carburant débuter la saison
Par :
14 févr. 2019 à 16:45

McLaren n'a pas encore décidé quel carburant allait être utilisé avec l'unité de puissance Renault pour débuter la saison 2019. L'écurie de Woking dispose d'un partenariat financier et technique avec Petrobras, signé en février dernier, et qui doit prendre totalement effet cette année.

McLaren a toujours "l'intention" d'utiliser ces nouveaux produits pour la saison à venir, mais cela pourrait ne pas se concrétiser aussi vite que prévu. Le carburant proposé par Petrobras ne sera pas forcément prêt pour les essais hivernaux, ni même pour le Grand Prix d'ouverture en Australie. "Nous travaillons encore sur le développement avec Petrobras", confirme le directeur sportif Gil de Ferran. "Ce serait difficile de fixer une échéance pour le moment."

Les pétroliers ont toujours joué un rôle déterminant dans la performance des moteurs en Formule 1, mais celui-ci est devenu plus important encore depuis le début de l'ère turbo hybride. Ferrari travaille étroitement avec Shell, Mercedes avec Petronas, tandis que Renault a recours aux services de BP/Castrol, firme avec laquelle a travaillé McLaren ces deux dernières années.

Lire aussi :

Opter pour un pétrolier exclusif tel que Petrobras constitue une opportunité pour McLaren de chercher à se procurer un avantage sur la concurrence malgré l'utilisation d'un moteur client, mais cette stratégie peut également s'avérer risquée. C'est ce qu'a fait Red Bull Racing par le passé, nécessitant des passages sur le banc d'essai après le travail mené par Renault avec le carburant utilisé par l'équipe d'usine.

Réglementairement, rien ne devrait pouvoir empêcher McLaren de débuter l'année avec le carburant de BP/Castrol puis de passer à celui de Petrobras, mais cela viendrait compliquer la tâche sur un plan logistique. "Lorsque nous établissons nos plans, nous prenons toutes ces difficultés en compte pour nous assurer de pouvoir faire les choses correctement", rassure toutefois Gil de Ferran.

Président de McLaren Racing, Zak Brown parle quant à lui d'une "excellente relation avec Petrobras" en vue de l'utilisation de ce nouveau carburant. "Nous développons du carburant avec eux à l'heure où nous parlons", ajoute-t-il. "C'est un partenariat très technique. Si vous prenez les différents pétroliers impliqués en F1, ils utilisent ça comme de la recherche et du développement pour bâtir leur marque. Nous sommes souvent avec eux au Brésil. Je suis très confiant pour qu'ils nous apportent une belle valeur ajoutée, et je m'attends à voir cette collaboration se renforcer." 

Avec Jonathan Noble et Adam Cooper  

Article suivant
Alonso en piste à Barcelone ? Improbable, mais pas impossible

Article précédent

Alonso en piste à Barcelone ? Improbable, mais pas impossible

Article suivant

Alfa Romeo a fait 33 tours à Fiorano

Alfa Romeo a fait 33 tours à Fiorano
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu