Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
38 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
66 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
94 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
101 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
115 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
122 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
136 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
157 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
171 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
185 jours

McLaren justifie son veto contre l'accord Red Bull-Honda

partages
commentaires
McLaren justifie son veto contre l'accord Red Bull-Honda
Par :
Traduit par: Benjamin Vinel
1 nov. 2015 à 14:30

McLaren a fermement déclaré ne toujours pas vouloir que Honda fournisse des moteurs à Red Bull, et pourrait bien faire usage de son droit de veto.

Fernando Alonso, McLaren MP4-30 et Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11 en lutte pour une position
Christian Horner, Red Bull Racing Team, Principal avec Eric Boullier, Directeur de la Compétition McLaren sur la grille
Jenson Button, McLaren MP4-30
Eric Boullier, Directeur de la compétition de McLaren durant la conférence de presse de la FIA
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11

Directeur de la compétition chez Honda, Yasuhisa Arai a pourtant laissé entendre ce vendredi que les discussions avec Red Bull étaient "en cours" concernant un accord client pour l'équipe.

Or, Bernie Ecclestone avait révélé en marge du Grand Prix des États-Unis qu'un accord Honda pour Red Bull était bloqué par Ron Dennis par un veto dont son équipe dispose.

Lorsque Motorsport.com lui a demandé la position de McLaren, le directeur sportif Éric Boullier a répondu : "En tant que partenaire, je vais me répéter, il faut que nous nous mettions d'accord sur la stratégie. Il n'est pas question que Ron dise non et qu'Arai-san dise oui. Il n'y a pas de débat là-dessus."

"Il y a clairement un problème chez Red Bull, qui a été créé par Red Bull, et par personne d'autre. Nous ne sommes pas une œuvre de charité, donc nous ne sommes pas là pour les aider. Nous n'allons pas aller dans ce genre de débat. Aujourd'hui, il y a des discussions, mais je pense que la position de McLaren-Honda est claire."

Jean Todt, président de la FIA, a déclaré que les instances dirigeantes feraient tout leur possible pour aider Red Bull à rester en F1, mais leur champ d'action reste flou.

Bien que Honda eût un accord avec la FIA et la FOM pour fournir des moteurs à deux équipes en 2016, ce deal semble supplanté par le veto accordé à McLaren.

Article suivant
Räikkönen veut remonter la pente en 2016

Article précédent

Räikkönen veut remonter la pente en 2016

Article suivant

70 places de pénalité pour Button

70 places de pénalité pour Button
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble