McLaren toujours loin de la Q3...

L'écurie britannique nourrissait peu d'espoir pour les qualifications du Grand Prix d'Azerbaïdjan : le verdict de la piste a confirmé cette tendance.

McLaren toujours loin de la Q3...
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33 Renault
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33 Renault, devant Charles Leclerc, Sauber C37 Ferrari

Stoffel Vandoorne éliminé en Q1, Fernando Alonso en Q2 : McLaren s'attendait à souffrir sur le tracé de Bakou et ce n'est pas ce samedi qu'une monoplace orange allait pouvoir renouer avec la Q3. Preuve en a été faite, tandis que les deux pilotes devront une fois encore s'en remettre aux circonstances de course pour tenter de marquer des points.

Le déficit de vitesse de pointe était déjà un casse-tête depuis le début du week-end pour McLaren, mais la présence accentuée de rafales de vent a visiblement compliqué la tâche sur ce plan. Les conditions s'ajoutant à un exercice du tour rapide dans lequel la MCL33 ne brille pas depuis le début de la saison, Fernando Alonso ne s'est pas montré surpris par sa 13e place en qualifications, transformée en 12e sur la grille grâce à la pénalité infligée à Nico Hülkenberg.

"Le vent a augmenté [en Q2] et on perdait de la vitesse en ligne droite", déplore le pilote espagnol. "Il y aura plus de vent demain, donc je pense qu'il sera important d'être dans un groupe pour en profiter. Il faut qu'on s'améliore à partir de Barcelone. Qualifications difficiles comme sur les autres courses, et puis le dimanche, en général, on marque de bons points donc on espère que ce sera un de ces dimanches."

"Ce sera une course très exigeante mentalement, il n'y a pas de place pour une erreur, les murs sont très proches, la piste est très sale, il y aura beaucoup d'action. Il faudra éviter d'être dans des problèmes, et maximiser le tout."

Au volant de cette McLaren en souffrance à Bakou, Vandoorne a lui aussi fait de son mieux, mais n'a même pas pu franchir l'écueil de la première partie des qualifications. 

"Début de week-end difficile, peu importe ce qu'on faisait on avait l'impression d'être au mauvais endroit au mauvais moment avec les drapeaux jaunes", lâche le pilote belge avec une pointe d'amertume. "Les qualifs, c'est sûrement la seule séance où j'ai pu avoir un tour complet." 

"On sait qu'avec notre position, il y a pas mal de temps à gagner avec une aspiration et dans mon dernier run il n'y avait personne devant. Notre performance en course a l'air bien meilleure, on voit beaucoup de voitures aller tout droit au freinage, et je pense que c'est une des forces de notre voiture, on a de la confiance dans les freinages."

partages
commentaires
Photos - Samedi à Bakou
Article précédent

Photos - Samedi à Bakou

Article suivant

Gasly : "Je me voyais déjà dans les airs..."

Gasly : "Je me voyais déjà dans les airs..."
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021