Dossier

Présentations F1 2018

McLaren MCL33 : un nouveau design pour accueillir le moteur Renault

partages
commentaires
McLaren MCL33 : un nouveau design pour accueillir le moteur Renault
Par : Benjamin Vinel
23 févr. 2018 à 07:59

Un moteur au concept différent : voilà le principal défi que McLaren a dû relever en vue de la campagne à venir.

Alors que la stabilité réglementaire est de mise pour la saison 2018 de Formule 1, à l'exception de l'arrivée du Halo et de la disparition de l'aileron de requin, l'écurie McLaren a eu un défi supplémentaire à relever.

Après trois saisons d'une collaboration infructueuse avec Honda, il fallait relever le défi de l'intégration de l'unité de puissance Renault. Placer un groupe propulseur différent au cœur de la machine n'est jamais une sinécure.

"Ce changement n'était pas une mince affaire", reconnaît Tim Goss, directeur technique. "Même si la réglementation indique que le support avant et arrière du moteur doit être le même pour chaque motoriste, le design du moteur et son architecture sont très différents d'auparavant."

"Il y a deux familles de moteurs en F1 : le concept Mercedes et Honda, avec le compresseur à l'avant et la turbine à l'arrière, le MGU-H dans le V ; et l'approche Ferrari et Renault, où le turbo est à l'arrière et le MGU-H plus à l'avant dans le V."

"Chaque approche a ses avantages et ses inconvénients, mais je suis un grand fan de l'approche Renault. Ce changement a eu un gros impact sur l'installation du moteur. L'avantage du design Renault, c'est que nous pouvons avancer le moteur, mais on a le compresseur à l'arrière du moteur, donc il faut avoir les échappements plus en avant sans que cela n'ait d'impact sur le packaging."

"Nous avons dû redessiner l'arrière du châssis, la zone de la boîte de vitesses, la suspension arrière et le dispositif de refroidissement. Accomplir cela a représenté deux semaines d'intenses efforts. Mais c'est quelque chose à quoi nous étions plus ou moins préparés, car nous savions que c'était une possibilité, et ce dont les gens sont capables en si peu de temps, quand la situation se complique et que la mission est très claire, est incroyable."

"Nous avons donc désormais une solution d'agencement très ordonnée ; les designers de la boîte de vitesses et de la suspension arrière ont fait un travail incroyable en redessinant tout."

McLaren MCL33

Sur la même trajectoire

La plupart des équipes ont dévoilé des monoplaces au design élancé, et McLaren en particulier s'est efforcé de rendre sa monoplace à la fois plus simple et plus élégante. "Ça a toujours été une priorité pour nous", insiste Goss. "Mais cette année, nous nous sommes transcendés pour avoir une solution propre et rangée. Cela donne aux aérodynamiciens plus de marge pour la carrosserie."

Surtout, l'écurie britannique a tiré des leçons de la saison 2017, et pas seulement concernant l'échec qu'était le partenariat avec Honda.

"Avec la voiture de l'an dernier, nous avons dû prendre certaines décisions architecturales basées sur ce que nous savions à l'époque. Avec une nouvelle année de collecte de données derrière nous, nous avons utilisé cette compréhension pour ajuster certaines décisions architecturales. Par conséquent, nous avons pu réviser toutes les sortes de choses que l'on place dans le châssis en début d'année."

"Nous continuons vraiment sur la même trajectoire. Pour la présentation, la voiture aura l'air d'une évolution, et nous continuerons à l'améliorer pendant les essais et la saison de course", conclut Goss.

Prochain article Formule 1
Boullier : "Nous sommes humbles face au défi proposé"

Article précédent

Boullier : "Nous sommes humbles face au défi proposé"

Article suivant

Alonso partagé entre excitation et appréhension

Alonso partagé entre excitation et appréhension
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Présentation de la McLaren MCL33
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités