Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
5 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
22 jours
09 mai
Prochain événement dans
25 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
64 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
81 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
113 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
141 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
148 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
169 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
172 jours
10 oct.
Course dans
182 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
197 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
204 jours
07 nov.
Course dans
211 jours

McLaren salue le "grand soutien" de Mercedes pour sa F1 2021

Alors que McLaren change de motoriste entre 2020 et 2021, James Key a expliqué que l'écurie avait pu bénéficier du soutien "fantastique" de Mercedes pour faire face à des délais raccourcis liés à cette situation.

McLaren salue le "grand soutien" de Mercedes pour sa F1 2021

L'année 2020 a été la dernière de collaboration de McLaren avec Renault, motoriste choisi en 2018 pour sortir de l'impasse et des années catastrophiques avec Honda. L'entreprise française a eu sa part de mérite dans le redressement progressif de l'écurie en lui apportant une certaine sérénité et en accompagnant sa restructuration interne.

L'an passé, l'aboutissement de ce partenariat a vu le constructeur britannique terminer au troisième rang du classement, empochant au passage deux podiums. Mais au moment de faire un choix pour l'après 2020 et avec en tête l'objectif ambitieux de retrouver à terme les sommets, McLaren s'est tourné vers son ancien partenaire de longue date, Mercedes.

Lire aussi :

Toutefois, ce changement qui devait avoir lieu en même temps qu'une révolution réglementaire initialement prévue en 2021, doit finalement se faire entre deux saisons où les châssis sont en grande partie gelés. L'arrivée de la nouvelle réglementation a en effet été repoussée pour éviter de placer les écuries dans une situation de tension économique alors même qu'une crise sanitaire et financière touche le monde avec le COVID-19.

Pour McLaren, sur le plan technique, le défi est d'autant plus relevé qu'une longue fermeture des usines a eu lieu au printemps et que la MCL35 a été conçue pour le moteur Renault. Une situation (globale et particulière) qui a créé des "retards évidents" durant la phase de conception de la monoplace, selon James Key, le directeur technique de l'équipe de Woking. Il juge toutefois qu'elle se trouve désormais en "bonne posture", grâce notamment à l'aide précieuse de la marque allemande.

"Nous aurions voulu commencer plus tôt que nous ne l'avons fait [en 2020]. Nous n'avons évidemment pas commencé aussi tôt que nous l'aurions souhaité... mais je pense que nous avons bien rattrapé notre retard. L'interaction avec Mercedes a été fantastique ; ils ont été d'un grand soutien, ils ont tenu compte du fait que nous avions des délais courts. Et nous avons travaillé avec eux de manière très efficace ces derniers mois."

"Et je pense que nous en sommes là où nous nous attendions à être en termes de maturité de l'installation du moteur et les pièces que nous fabriquons déjà [pour la saison 2021]", avait-il ajouté dans un podcast pour la F1 il y a quelques semaines.

Lire aussi :

Outre la question du changement de moteur, il faut aussi faire face à des modifications réglementaires relativement importantes, au niveau du fond plat notamment, mais aussi à l'entrée en vigueur du Règlement Financier qui limite désormais un certain nombre de dépenses à 145 millions de dollars sur l'année. Aussi, même "si la réglementation complète pour 2021 est arrivée assez tard", McLaren se veut à pied d’œuvre pour tenter de tirer parti de ces évolutions.

"Nous sommes en train de récupérer [l'appui perdu] ; c'était une assez grosse perte au départ", a ajouté Key. "Les modifications du fond plat, par rapport au profil latéral, seront assez évidentes sur la voiture de 2021 ; le petit diffuseur, les écopes de frein arrière... Ils influencent tous une zone complexe de l'aérodynamique autour du pneu arrière et il s'agit vraiment d'essayer de récupérer [l'appui] du mieux possible, et nous faisons des progrès chaque semaine pour le moment, mais il y a encore du travail à faire."

partages
commentaires

Voir aussi :

Retour du nom Schumacher en F1 : Haas ressent "honneur et pression"

Article précédent

Retour du nom Schumacher en F1 : Haas ressent "honneur et pression"

Article suivant

La décision de 2007 à l'origine de l'empire Mercedes

La décision de 2007 à l'origine de l'empire Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021
Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams Prime

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams

La nomination de François-Xavier Demaison en tant que nouveau directeur technique de l'écurie Williams est la dernière manifestation de la mission du nouveau PDG Jost Capito de préserver le caractère "familial" de l'écurie. Il faudra du temps avant que cela ne prenne effet, mais il est convaincu que c'est la bonne approche.

Formule 1
1 avr. 2021