Réduire l'écart avec Mercedes ? McLaren appelle à la prudence

Pour Andreas Seidl, le directeur de McLaren, il est trop tôt pour envisager que l'écurie britannique soit capable de concurrencer Mercedes et Red Bull en 2021, en dépit de sa troisième place au classement constructeurs.

Réduire l'écart avec Mercedes ? McLaren appelle à la prudence

Au terme d'une lutte qui aura duré une saison complète, McLaren a finalement devancé Racing Point pour terminer troisième du championnat constructeurs grâce à son résultat lors du Grand Prix d'Abu Dhabi. Cette performance, qui arrive dans le contexte d'un investissement de 185 millions de livres d'un consortium américain, renforce pour certains l'idée que la structure pourrait jouer les trouble-fêtes l'an prochain, quand elle disposera d'un moteur Mercedes.

Mais Andreas Seidl n'est pas homme à s'emballer trop vite et préfère au contraire jouer la prudence, estimant qu'il faut avoir à l'esprit que Mercedes et Red Bull sont un cran au-dessus. "Je pense que nous devons rester réalistes. Malgré le bon résultat que nous avons obtenu ce week-end et, malgré l'excellent résultat pour nous au championnat, avec la troisième place, je pense que nous savons exactement où nous en sommes. Il y a encore un énorme écart par rapport aux voitures qui nous précèdent, surtout la Mercedes."

Lire aussi :

Seidl tire une grande satisfaction des progrès réalisés tout au long de la saison par la MLC35 et notamment grâce à sa politique d'évolution agressive. Cependant, McLaren ayant ouvertement admis qu'il fallait améliorer sa soufflerie et ses installation de simulation, le dirigeant allemand estime qu'il va falloir quelques années avant de pouvoir défier des écuries comme Mercedes.

"Je pense que le plus important c'est de voir tout d'abord que l'équipe a produit cette année, sous la direction de James Key, une voiture très compétitive. C'est un pas en avant par rapport à l'année dernière. C'est aussi très bien de voir que malgré tous ces défis liés à la pandémie, l'équipe a continué à faire des efforts dans le domaine de l'ingénierie et de la production, pour apporter continuellement des évolutions en piste, ce qui, en fin de compte, a permis d'améliorer les performances de la voiture."

"Et bien sûr, c'est une belle manière de terminer la saison, sachant que sur cette piste, lors de cette épreuve spécifique, nous avions la troisième voiture la plus rapide. Mais nous savons quand même quel est l'écart avec Mercedes. Ce n'est pas quelque chose que nous allons combler d'une année sur l'autre."

"Nous savons qu'il y a encore de nombreux retards dans l'équipe en termes d'organisation, d'infrastructure, que nous devons combler en premier lieu. Mais là encore, nous avons un plan clair de la manière dont nous voulons réduire ces déficits. Cela prendra du temps. Mais je suis convaincu que si nous faisons les bonnes choses du côté de l'équipe, nous pourrons combler ces lacunes dans quelques années."

partages
commentaires

Voir aussi :

Fernando Alonso tempère la valeur du test d'Abu Dhabi
Article précédent

Fernando Alonso tempère la valeur du test d'Abu Dhabi

Article suivant

Vandoorne devant Alonso à la mi-journée aux essais d'Abu Dhabi

Vandoorne devant Alonso à la mi-journée aux essais d'Abu Dhabi
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021