Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

McLaren n'attend aucun miracle de son "extrêmement mauvaise" F1

partages
commentaires
McLaren n'attend aucun miracle de son "extrêmement mauvaise" F1
Par :
11 sept. 2018 à 07:00

McLaren prévoit que ses difficultés récentes vont se poursuivre jusqu'à la fin de la saison de Formule 1, ses rivaux ayant dépassé sa monoplace "extrêmement mauvaise".

Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, et Fernando Alonso, McLaren MCL33, luttent roue dans roue

Le retour de la trêve, avec les Grands Prix de Belgique et d'Italie, a largement mis en avant les faiblesses de la MCL33 à moteur Renault en termes de pointe de vitesse, faisant encore plus toucher le fond à une écurie qui n'a eu de cesse d'aller de déception en déception depuis le début de saison. McLaren n'a plus placé une voiture dans le top 10 des qualifications depuis Monaco et n'a inscrit des points que lors de trois des neuf dernières courses.

Le PDG de la structure, Zak Brown, interrogé par Motorsport.com, s'est montré pour le moins clair quant à son espoir de voir l'écurie redresser la barre d'ici Abu Dhabi : "Nous allons continuer à pousser sur cette voiture mais malheureusement, nous avons produit une monoplace extrêmement mauvaise qui n'est pas très réactive aux changements, ce qui vous fera dire qu'intrinsèquement nous n'avons pas une bonne voiture. Je m'attends, malheureusement, au même type de résultats, peut-être un peu plus dépendants des circuits, pour le reste de l'année. Je ne m'attends clairement pas à des miracles."

Lire aussi :

Grâce à l'effacement des points glanés par Force India après le GP de Hongrie, McLaren figure en sixième place du classement constructeurs. Cependant, après seulement deux GP sous le nom de Racing Point Force India, la structure désormais contrôlée par Lawrence Stroll ne compte que 20 points de retard sur Woking, alors que devant elle Renault et Haas s'échappent irrémédiablement.

En raison d'une caractéristique de sa monoplace, McLaren n'utilise plus la soufflerie pour essayer de corriger ses faiblesses et cela se ressent au niveau du rythme de développement. "D'autres équipes ont développé [leur voiture] à un rythme plus élevé que le nôtre", reconnaît ainsi Brown.

"Il semble que nous ayons régressé. En réalité, tout le monde est allé de l'avant, mais en Formule 1, si vous n'allez pas de l'avant, vous reculez. Nous savions que les circuits de type Spa et Monza seraient les points faibles absolus de la voiture, ce qui s'avère être le cas. Nous n'abandonnons pas le développement parce que nous identifions les problèmes et voulons voir si nous sommes capables de les résoudre."

L'écurie britannique tente d'engager James Key au poste de directeur technique mais fait face à l'opposition de Red Bull qui ne souhaite pas le libérer de son contrat avec Toro Rosso. Le technicien, même s'il rejoignait McLaren, n'aura donc aucune influence sur la conception de la monoplace 2019 et Brown estime qu'il faudra attendre 2020 pour produire une voiture qui bénéficiera de l'ensemble de ses capacités techniques.

"J'ai grandement confiance dans les gens que nous avons chez McLaren, dans le fait que nous avons un bon projet. La voiture est en cours de développement. Idéalement, James serait impliqué, mais cela va prendre un certain temps pour reconstruire l'équipe de course. 2019 devrait être un pas en avant de transition et nous n'atteindrons probablement pas notre pleine capacité technique avant notre voiture 2020."

Avec Scott Mitchell et Jonathan Noble

Article suivant
Comparaison - Les empattements et inclinaisons des F1

Article précédent

Comparaison - Les empattements et inclinaisons des F1

Article suivant

Officiel - Kimi Räikkönen va quitter Ferrari

Officiel - Kimi Räikkönen va quitter Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Fabien Gaillard