McLaren - Ni Alonso, ni aucun autre pilote n'a signé pour 2015

partages
commentaires
McLaren - Ni Alonso, ni aucun autre pilote n'a signé pour 2015
4 oct. 2014 à 15:08

Depuis le séisme qui a secoué le paddock de Suzuka avec le départ annoncé de Sebastian Vettel de chez Red Bull, l'avenir de Fernando Alonso est davantage encore au centre des interrogations

Depuis le séisme qui a secoué le paddock de Suzuka avec le départ annoncé de Sebastian Vettel de chez Red Bull, l'avenir de Fernando Alonso est davantage encore au centre des interrogations. Si le quadruple Champion du Monde allemand prend, comme attendu, la direction de la Scuderia Ferrari, Alonso serait alors vraisemblablement sur le départ.

A l'heure actuelle, la piste envoyant l'Espagnol chez McLaren est celle qui revient avec le plus d'insistance et d'évidence. Pourtant, rien n'est encore acté et il est trop tôt pour affirmer que l'affaire est conclue. PDG du McLaren Group, Ron Dennis a assuré qu'il n'avait pris aucune décision définitive quant au line-up de pilotes pour 2015.

"Je n'ai pas encore complètement décidé", a-t-il confié à Sky. "J'ai un plan dans ma tête, j'ai mon esprit fixé depuis les deux ou trois derniers mois."

"Aucun de nos pilotes n'a signé pour 2015", martèle-t-il néanmoins. "Nous voulons les pilotes les plus compétitifs qui soient disponibles et j'ai discuté avec chacun des pilotes au sommet de la pitlane."

Interrogé sur la problématique d'un retour d'Alonso, compte tenu du passé difficile entre le pilote et McLaren après son passage en 2007, Dennis explique qu'il n'a aucune rancune. A l'époque, McLaren avait été lourdement sanctionné pour une affaire d'espionnage.

"Fernando n'était pas le déclencheur", assure Dennis. "Il était juste une partie qui a joué un rôle. C'était l'action d'autres individus. Les mails entre Fernando et Pedro de la Rosa étaient sans importance." Dans ces conditions, le Britannique précise qu'il a évolué dans son approche au fil des années, et qu'il ne ferme absolument aucune porte pour l'avenir. "Il n'y a aucun obstacle pour un retour de Lewis Hamilton", a-t-il lancé. "Il n'y a aucun obstacle pour un retour de Fernando Alonso. Et il n'y a aucun obstacle pour que Kevin [Magnussen] et Jenson [Button] restent."

Une manière de ne délivrer aucun message et de continuer d'accréditer la thèse selon laquelle McLaren est à l'affût de la meilleure opportunité possible, sans vouloir se presser. Mais pour attirer l'un des meilleurs pilotes du monde, il faudra aussi lui fournir certaines garanties. Sur ce point, Dennis se montre serein, notamment sur les avancées positives de la collaboration à venir avec Honda. "C'est hallucinant, le moteur une pièce de joaillerie", souligne-t-il. "Ils sont plus en avance qu'attendu. La compétitivité du moteur ne fait aucun doute."

Prochain article Formule 1
Grosjean et Maldonado échouent en Q1

Article précédent

Grosjean et Maldonado échouent en Q1

Article suivant

Hülkenberg : "Beaucoup de choses peuvent se produire"

Hülkenberg : "Beaucoup de choses peuvent se produire"
Charger les commentaires