Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
2 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
37 jours

McLaren salue le rôle crucial joué par Pat Fry et Andrea Stella

partages
commentaires
McLaren salue le rôle crucial joué par Pat Fry et Andrea Stella
Par :
23 août 2019 à 08:40

McLaren a fait son (relatif) retour aux affaires en cette saison 2019, mais d'après les dirigeants de l'écurie, le niveau de performance de la MCL34 n'est qu'un facteur parmi d'autres.

Voilà désormais sept ans que McLaren tente de retrouver le chemin de la victoire en Formule 1, et la légendaire écurie britannique en est encore loin, mais cette campagne 2019 est néanmoins encourageante : 82 points sur les 12 premiers Grands Prix de la saison ? C'est bien plus que l'an passé (52), et McLaren n'avait même pas fait mieux depuis 2014.

"Nous sommes quatrièmes actuellement, ce qui est génial, mais ce n'est pas seulement dû à la performance de la voiture. Cette dernière était en moyenne entre la quatrième place et la sixième, voire la septième [sur les dix bolides du plateau]", analyse Andrea Stella – qui a rejoint l'équipe au poste de directeur début mai – pour Motorsport.com. "Mais il y a d'autres domaines où nous sommes relativement compétitifs, comme les départs, les arrêts au stand, les décisions stratégiques, ainsi que de bons pilotes qui nous ont permis de marquer de gros points, tandis que d'autres écuries ont un peu plus de difficultés en milieu de tableau. Nous avons toujours été entre la quatrième et la sixième place, et d'autres équipes ont eu un peu plus de hauts et de bas."

Lire aussi :

Surtout, Stella désigne comme l'un des principaux facteurs la restructuration drastique qu'a connue l'écurie lors des 18 derniers mois. La quasi-totalité de l'équipe dirigeante a été renouvelée sous l'impulsion du PDG Zak Brown, avec notamment le départ du directeur Éric Boullier. Andreas Seidl (anciennement à la tête du programme Porsche LMP1) a pris les rênes du team avec James Key comme directeur technique, tandis qu'Andrea Stella et Pat Fry sont devenus directeur de la performance et directeur de l'ingénierie respectivement.

"Ce qu'il est important de mentionner, c'est qu'Andrea et Pat ont joué un rôle clé pour que ces changements se fassent", détaille Seidl. "Une chose est de comprendre quels sont les problèmes, la seconde est d'avoir les bonnes personnes pour mener cela."

Andrea Stella, ingénieur McLaren

Andrea Stella

"Il est clair qu'avec les changements initiés par Zak l'an passé ont porté leurs fruits – les responsabilités données à Andrea et à Pat dans cette période d'intérim, notamment au niveau de la voiture, pour s'assurer que les bonnes philosophies soient transférées à la monoplace de cette année. C'est un effort d'équipe, mais le leadership est nécessaire et nous l'avons eu avec Pat et Andrea. C'était sensationnel et cela nous a grandement facilité la vie."

"Je confirme les propos d'Andreas", ajoute James Key pour Motorsport.com. "Je ne pense pas que l'un de nous puisse endosser le mérite de la renaissance de McLaren par rapport à l'an dernier. C'était vraiment un effort d'équipe mené par Pat et Andrea, ils ont tout réinitialisé avec courage suite à la saison précédente, donc toutes les félicitations vont à l'équipe."

Zak Brown avait donné carte blanche à Andreas Seidl pour former son équipe de management chez McLaren ; celle-ci est désormais au complet, et il n'y a donc plus qu'à concrétiser. "Bien sûr, il nous a fallu du temps pour établir cela, mais j'ai désormais mon équipe dirigeante en position, avec James comme directeur technique, puis nous avons promu Piers Thynne au poste de directeur des opérations, sans oublier côté piste Andrea comme directeur de la performance et Paul James comme team manager", énumère Seidl. "C'était une étape importante. Maintenant que le leadership est établi, il est important pour nous tous de développer notre vision de l'avenir."

Propos recueillis par Jonathan Noble et Edd Straw

Article suivant
La F1 2021 a fait ses débuts en soufflerie

Article précédent

La F1 2021 a fait ses débuts en soufflerie

Article suivant

Ferrari remet en cause le "processus actuel" de choix des pneus

Ferrari remet en cause le "processus actuel" de choix des pneus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel