McLaren promet un recrutement technique de qualité

Président du McLaren Group, Ron Dennis a fait comprendre que l’arrivée de certains nouveaux visages au sein de son écurie de Formule 1 laisse présager de réels progrès dans un proche avenir.

L’écurie McLaren a perdu les services de l’éminent ingénieur Phil Prew, passé chez Mercedes AMG. Mais Ron Dennis précise que plusieurs ingénieurs de haut calibre viendront travailler chez McLaren dès que leur période de préavis sera terminée.

“La F1 a bien assimilé cette notion de période de préavis”, déclare Ron Dennis. “On parle ici d’un haut-gradé, et il faut donc une période de transition d’un an. Les écuries sont suffisamment riches pour verser le salaire à un ingénieur qui ne fait strictement rien durant un an."

“Nous avons beaucoup travaillé afin d’améliorer notre département technique. Au fil des semaines, vous pourrez constater les efforts consentis afin d’améliorer la qualité de ce groupe. Vous verrez de quoi il s’agit quand les gens commenceront à bouger un peu”, ajoute-t-il.

“Nous n’avons perdu personne de la haute direction. Le dernier individu qui a décidé de nous quitter fut Phil Prew, et il avait plusieurs raisons de le faire. Il va occuper un poste administratif qui effectue la liaison entre l’équipe qui produit le moteur et celle qui fabrique le reste de la voiture. C’est un poste majeur chez Mercedes, mais pas un rôle de premier plan. De toute évidence, la réalité est toute autre."

“Aimons-nous perdre de bons employés? Non. Si je compare les gens qui vont rejoindre notre écurie au cours des prochaines années à ceux que nous avons perdus au cours des deux dernières saisons, je dirais que cela joue nettement en notre faveur”.

Prêt pour le combat

Ron Dennis est convaincu qu’en dépit des récents ennuis et des déceptions, il reste l’homme de la situation pour mener McLaren.

“Suis-je en bonne forme physique pour effectuer ce boulot? Je me sens en pleine santé. Je prends soin de moi, je ne m’épuise pas et je suis extrêmement motivé, comme jamais”, déclare-t-il.

“Je serai toujours ambitieux. La F1 est prenante, mais comme je l’ai toujours affirmé, il ne s’agit pas de mon défi personnel. Mon défi est de choisir les bonnes personnes pour effectuer le boulot. Choisir les bons leaders est le défi de toutes les entreprises. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est le réel défi de ce job.”

Dennis ajoute croire que les efforts qu’il a déployés depuis son retour à la direction de McLaren ont amélioré l’organisation de l’écurie.

“Je suis toujours convaincu que nous avons une des meilleures équipes depuis longtemps. Notre groupe d’ingénierie est extrêmement motivé et très concentré. Il est impossible de tout changer en un instant et croire que les problèmes seront vite résolus. Avons-nous les bonnes personnes et le potentiel pour réussir notre travail? Oui, je le crois. Ce n’était toutefois pas le cas l’an dernier, ou l’année précédente.”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags f1, honda, mclaren, ron dennis