Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1

partages
commentaires
McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1
Par :
10 janv. 2019 à 11:02

McLaren a nommé un nouveau directeur d'écurie en la personne d'Andreas Seidl. L'ancien homme fort de Porsche en Endurance va prendre en main la gestion quotidienne de la structure britannique, qui cherche à retrouver la voie du succès.

McLaren a annoncé le recrutement d'Andreas Seidl pour devenir son nouveau directeur général. Comme le révélait Motorsport.com il y a quelques semaines, l'ingénieur allemand a quitté Porsche, où il avait notamment dirigé le programme WEC en LMP1 de 2014 à 2017 avec le succès que l'on sait : trois couronnes mondiales consécutives, et autant de victoires aux 24 Heures du Mans.

Porsche avait proposé à Seidl de prendre la direction de l'ensemble des programmes sportifs de la firme, ce qu'il a finalement refusé pour céder aux sirènes de la Formule 1 et à la proposition de Zak Brown. À Woking, il va endosser la responsabilité de diriger au quotidien l'écurie McLaren, qui sort d'une nouvelle saison délicate durant laquelle une réorganisation a été entamée, notamment avec le départ d'Éric Boullier l'été dernier.

Lire aussi :

La F1 constitue un retour aux sources pour Seidl, qui avait travaillé avec BMW Sauber jusqu'en 2009. Il avait par la suite organisé le retour de la marque bavaroise en DTM, avant de rejoindre Porsche.

"C'est un privilège et un défi immenses, pour lesquels je suis prêt et je m'engage", confie Andreas Seidl en prenant ses fonctions chez McLaren. "Avoir l'opportunité de contribuer à l'héritage de McLaren est extrêmement particulier et stimulant. McLaren a la vision, l'encadrement et l'expérience, mais plus important encore, les gens pour revenir aux avant-postes, et cela constituera mon objectif et ma mission absolus."

"Un recrutement significatif"

Seidl va prendre la tête des opérations de McLaren en Formule 1, son président Zak Brown étant déjà amené à se démultiplier au-delà de ce qui concerne uniquement le programme sportif le plus important de la marque. L'Allemand dirigera les trois départements clés de l'écurie : la partie technique confiée à James Key, futur arrivant ; la partie production gérée par Simon Roberts et la partie opérations piste menée par Paul James.

L'arrivée de Seidl doit également permettre à Gil de Ferran, nommé directeur sportif suite au départ d'Éric Boullier, de ne plus se cantonner à la F1 et de se pencher sur les activités variées de McLaren, et notamment la participation aux 500 Miles d'Indianapolis en mai prochain.

"Nous sommes ravis qu'Andreas rejoigne McLaren pour diriger notre programme technique et opérationnel en F1", explique Zak Brown, PDG de McLaren Racing. "C'est un recrutement significatif pour nous, sur deux fronts."

"D'abord, c'est une étape importante pour notre plan de relance des performances ainsi que notre engagement à long terme en F1. Deuxièmement, concentrer un dirigeant supérieur sur notre programme F1 fait partie intégrante de la stratégie à long terme de McLaren Racing afin de s'étendre à d'autres formes de sport automobile au fil du temps. Andreas est un dirigeant très compétent, avec des succès a son actif dans tout ce qu'il a entrepris, et je suis impatient de travailler avec lui."

Après Ferrari lundi, McLaren est la deuxième écurie à officialiser cette semaine un changement à sa tête. Elle présentera sa nouvelle F1 le jeudi 14 février prochain. Elle sera confiée cette saison à Carlos Sainz et Lando Norris

Article suivant
Silverstone va resurfacer sa piste suite au fiasco de 2018

Article précédent

Silverstone va resurfacer sa piste suite au fiasco de 2018

Article suivant

Honda maintient son concept trois ans de suite, une première

Honda maintient son concept trois ans de suite, une première
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Tags woking , zak brown , andreas seidl
Auteur Basile Davoine