Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
39 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
228 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

McLaren veut une analyse "transparente" des casses moteur

partages
commentaires
McLaren veut une analyse "transparente" des casses moteur
Par :
, NobleF1
Co-auteur: Emmanuel Touzot
2 sept. 2019 à 17:00

McLaren demande une "transparence" totale à Renault afin de comprendre ce qui s'est passé durant le Grand Prix de Belgique, où deux pannes mécaniques ont éliminé les monoplaces de l'équipe.

La course de Carlos Sainz était terminée avant même de commencer, après que son moteur a rencontré des problèmes lors du tour de formation, ce qui l'a finalement conduit à l'abandon peu après le départ. Son équipier, Lando Norris, était en chemin pour signer une cinquième place méritée avant que son moteur ne perde de la puissance dans l'avant-dernier tour. Il a dû s'arrêter sur la ligne de départ/arrivée et a chuté au 11e rang. Le directeur de McLaren, Andreas Seidl, révèle que l'équipe était frustrée d'avoir perdu une bonne occasion de marquer des points, et a jugé qu'un effort commun était nécessaire pour en comprendre les causes.

Lire aussi :

"C'est décevant pour nous d'enregistrer deux abandons, avec un pilote qui n'a même pas pu prendre le départ de la course", a expliqué Seidl. "Dans le même temps, c'est une situation qui concerne Renault aussi. Ils font d'énormes efforts pour apporter des évolutions de puissance au fil de la saison et c'est encourageant à voir. Mais bien sûr, [c'est] décevant d'avoir ces pénalités et ces abandons en course. Il est important d'avoir une relation transparente et ouverte, et d'analyser les problèmes pour essayer de les résoudre ensemble."

Interrogé sur les regrets de l'équipe de ne pas avoir installé la nouvelle évolution moteur à Norris, qui avait encore la Spec B, Seidl poursuit : "Nous devons attendre, je ne pense pas que ce soit lié. Encore une fois, c'est de la spéculation et nous avons vraiment besoin de voir quel était le problème. Je ne pense pas que ce soit lié à la spécification moteur."

Seidl ajoute que le moteur de Norris n'était pas en fin de vie, et qu'il lui restait assez de kilométrage pour être utilisé de nouveau. McLaren révèle qu'une des choses à comprendre après le Grand Prix de Belgique était le rythme en course, très solide, après des qualifications lors desquelles l'équipe était en retrait.

"Ce sera très intéressant de voir les analyses le week-end prochain, quel était la raison qui nous a permis d'avoir soudainement la quatrième meilleure voiture, car nous ne nous attendions pas à ça avec la stratégie employée vendredi et samedi", poursuit Seidl. "Nous avons fait un pas en avant avec Lando en qualifications, et nous n'étions qu'à un dixième de la Q3, mais je m'attendais à une course différente."

Article suivant
Vettel assume avoir joué le rôle de "barrage"

Article précédent

Vettel assume avoir joué le rôle de "barrage"

Article suivant

Stats - Leclerc bat des records à Spa

Stats - Leclerc bat des records à Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie Course
Pilotes Carlos Sainz Jr. Boutique , Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble