McLaren estime avoir réglé ses problèmes de fiabilité

McLaren a la conviction d'avoir réglé les problèmes de fiabilité qui sont venus affecter son programme d'essais à Barcelone, permettant à l'écurie de Woking de se présenter à Melbourne dans les meilleures conditions possibles.

C'est en tout cas ce qu'affirme Éric Boullier, directeur de la compétition de McLaren, en constatant le travail fourni par ses hommes entre la fin des tests hivernaux et l'embarquement pour Melbourne. En Catalogne, plusieurs petits pépins avaient altéré le kilométrage total de l'équipe, avec notamment des problèmes de batterie, de fixation d'échappement, ou encore de surchauffe dans le cadre de l'intégration de l'unité de puissance Renault.

Avant de s'envoler pour l'Australie, l'accent a été mis sur la résolution des ennuis rencontrés lors des essais, avec la conviction ferme qu'ils soient désormais résolus.

"Nous n'avons pas eu la fiabilité que nous espérions lors des essais hivernaux, mais tous les problèmes auxquels nous avons fait face ont été traités à l'usine", explique Éric Boullier. "Il y a une énorme quantité de travail en coulisses afin de nous assurer de ne rien laisser au hasard dans notre quête pour extraire le rythme maximum possible de notre package, dès le premier Grand Prix."

"Nous ne nous attendons pas à des miracles du jour au lendemain, loin de là, mais ce que que nous savons, c'est que nous allons tout donner pendant tout ce week-end."

"Beaucoup de potentiel" selon Alonso

En matière de rythme pur et de performances, McLaren a quitté Barcelone avec de belles promesses, et Fernando Alonso lui-même s'est dit séduit par le niveau de performance de la nouvelle MCL33. Seul le verdict de la compétition permettra de vérifier si c'est bel et bien le cas, mais le double Champion du monde se montre confiant. 

"Notre monoplace a montré beaucoup de potentiel lors des essais hivernaux et, même si nous savons qu'il y a encore beaucoup de travail, nous avons énormément appris au sujet du package et de la manière dont tous les éléments de la voiture de cette année fonctionnent ensemble", assure le pilote espagnol. 

"L'Australie constitue le premier véritable test, et nous devons travailler dur tout le week-end afin de mettre tous les ingrédients ensemble. Personne ne peut prédire à quel point les autres équipes seront performantes lors du premier Grand Prix de la saison, et tout cela contribue à l'excitation. Melbourne est un circuit formidable et, après ce que nous avons trouvé être un long hiver, je suis impatient de voir ce que nous sommes capables de faire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags eric boullier, melbourne