McLaren veut des "restrictions" pour niveler le peloton en 2021

Le directeur de la compétition de McLaren, Éric Boullier, pense que le Règlement Technique de la Formule 1 post-2020 devra inclure "suffisamment de restrictions" pour garantir un peloton homogène.

McLaren veut des "restrictions" pour niveler le peloton en 2021
Günther Steiner, Team Prinicipal, Haas F1 Team
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 au départ
Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, au départ
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 et Fernando Alonso, McLaren MCL33 au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, au départ
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H au départ
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Pit board for Fernando Alonso, McLaren MCL33
Charger le lecteur audio

L'écart de 1,732 seconde qui séparait le pilote le plus rapide du plus lent lors de la première partie des qualifications du Grand Prix d'Australie était, de loin, le plus faible vu en Q1 à Melbourne depuis le début de l'ère hybride en 2014.

Cependant, plus d'une seconde séparait la Red Bull de Daniel Ricciardo en cinquième place et la Haas de Kevin Magnussen en sixième position lors de la Q3. Le groupe de tête était assez peu resserré également, Mercedes réussissant la pole avec près de sept dixièmes d'avance.

S'exprimant sur le point de savoir si la pole de Lewis Hamilton avait porté un coup aux espoirs de voir une saison serrée, Boullier déclare : "C'est comme ça. Le règlement a été rédigé il y a quelques années et nous en sommes là. Tant que nous ne pourrons pas tous atteindre un genre de plafond au niveau de la performance, ça va être pareil."

"Mercedes a conçu un moteur et une voiture très compétitifs au début [de l'ère hybride] et il semble qu'il soit très difficile de les rattraper. Désormais, je pense qu'il faut que nous ayons de la part de Liberty et de la FIA un nouveau package réglementaire à partir de 2021 et j'espère qu'il contiendra suffisamment de restrictions pour réduire l'écart ou avoir un peloton homogène."

Liberty Media, qui a racheté la F1 l'an passé, va présenter aux écuries et aux motoristes les grandes lignes du prochain cycle réglementaire, qui débutera en 2021, lors du Grand Prix de Bahreïn.

La réduction des écarts entre les équipes figure parmi les objectifs des propriétaires pour l'avenir de la discipline, la limitation des coûts et la standardisation de pièces étant envisagées comme de potentielles mesures pour y parvenir.

"Nous voulons tous avoir un super spectacle, nous voulons tous voir des voitures se battre sur la piste et que les roues se touchent. C'est ce que les fans veulent voir. Pour cela, il faut avoir un niveau de compétitivité qui est plus resserré entre le premier et le dernier", poursuit Boullier.

Ses espoirs concernant la direction à prendre en Formule 1 font écho aux propos de Günther Steiner, le directeur de Haas, qui se lamentait de voir les structures de milieu de grille se battre "pour les miettes".

"Le règlement et l'avenir devraient aller vers une situation équitable ou aussi proche que possible. Il y a un grand écart pour l'instant et donc ça donne ça : les équipes du top 3 qui se battent pour le championnat et nous qui nous battons pour les miettes. Ils font du bon travail pour avoir de l'argent, le dépenser et l'investir, on ne peut pas le faire. Ça fait partie de la compétition, mais est-ce bon pour la discipline ? Je ne pense pas."

Avec Adam Cooper et Valentin Khorounzhiy

partages
commentaires
TF1 a dévoilé les 4 Grands Prix qu'elle diffusera en 2018
Article précédent

TF1 a dévoilé les 4 Grands Prix qu'elle diffusera en 2018

Article suivant

Lowe félicite Mercedes pour ses performances

Lowe félicite Mercedes pour ses performances
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021